Aponévrosite plantaire : comment guérir ?

Aponevrosite
Question - Réponse
Le

La question de Bruno : Je souffre depuis quatre mois d'une aponévrosite plantaire. Une échographie a révélé un tendon gauche enflammé. Après trois traitements anti-inflammatoires, je glace régulièrement et utilise des semelles Viscospot, mais les douleurs sont toujours présentes. Mon médecin me conseille de me limiter au vélo pour le moment. Comment guérir ?

La réponse de Gérard Soulier, podologue :

Des orthèses plantaires sur mesure corrigeront les défauts d’appuis et d’axe.

Les lésions de l’aponévrose plantaire sont fréquentes chez le coureur à pied. L’aponévrosite plantaire est une inflammation de l’aponévrose, membrane fibreuse qui sous-tend la voûte plantaire. Elle se manifeste le plus souvent au niveau de son insertion calcanéenne (os du talon) avec des irradiations douloureuses le long de la plante du pied.

Les causes possibles : des microtraumatismes répétés, l’augmentation trop brutale du kilométrage, une prise de poids, des chaussures mal adaptées, usagées ou déformées.

Un traitement médical s’impose. Il peut comporter la mise en décharge de l’aponévrose (arrêt momentané de l’activité sportive), le port d’orthèses plantaires adaptées, la prise d’anti-inflammatoires, de la physiothérapie locale et de la cryothérapie et enfin de la kinésithérapie (massage transversal profond).

Les talonnettes viscoélastiques que vous utilisez ne peuvent en aucune façon remplacer des orthèses plantaires confectionnées sur mesure après un examen clinique statique et dynamique réalisé par un podologue. Ces semelles corrigeront pour chaque pied les défauts d’appuis et d’axe. L’aponévrose est très sollicitée lors de l’attaque du talon au sol et durant la phase de propulsion, avec un décollement anticipé du talon dû à un tendon d’Achille court. Ce dernier est un facteur prédisposant et doit être pris en compte dans le traitement de l’aponévrosite.

Dans les rares cas où la douleur persiste malgré le port de semelles adaptées, une IRM peut mettre en évidence une éventuelle rupture ancienne, un kyste ou un hématome pouvant justifier la chirurgie. Ce traitement consiste en une désinsertion-excision de l’aponévrose. Dans ce cas, un arrêt de la course à pied de trois mois est nécessaire.

4 Commentaires
Binome - 20 kms de Paris

Ma 3eme participation et mon meilleur temps. Belle course, parcours roulant. Seul hic, comme chaque année, le départ..... l'entonnoir de la ligne départ et les rues trop etriquées pour cette foule sur les deux premiers kilometres... après, plus de probleme. Et puis la couverture médiatique, cherchez bien dans vos quotidiens..... + de 20000 personnes pour un anniversaire et rien dans les journeaux à part une toute petite photo suivi d'un petit texte..... comme d'hab, y'en a que pour le foot..... Mais bon, je conseilles cette course.

le 12/10/2009
us1731 - 20 km de paris : que du plaisir !!!

c'est mon premier 20 km de paris et vraiment aucun regret. cette course mérite qu'on se deplace pour elle. le parcours est super, l'ambiance géniale. j'ai aimé du debut jusqu'a la fin. je reviendrai !!!

le 12/10/2009
maltese93 - Monde et circu

Belle course comme d'hab car c'est la capitale mais beaucoup trop de monde. certains participant couraient meme à contre sens de la circulation sur voie G . Pompidou. C vraiment du grand n'importe quoi. Mais c'etait bien quand meme

le 11/10/2009
choco-pomme - Les 20 Kilomètres de Paris

Belle édition, Beaucoup de monde! Trop même! Un peu de "bordel" au départ. On se marche dessus ... On sait pas trop ou aller. Sinon le niveau avait l'air bien relevé. Le public parisien sur les bords de Seine était au rendez-vous. Bonne ambiance. Parcours roulant. Une Classique sympa!

le 11/10/2009