Quels complémentaires alimentaires efficaces et sans risque ?

1. complément
Question - Réponse
Le
Ayant à plusieurs reprises lu et entendu que des produits dopants étaient parfois intégrés, sans être signalés dans la composition, dans des compléments alimentaires, vitaminiques ou autres, il me paraît bien compliqué de choisir des produits efficaces (mais sans risque) sur le plan de l’équilibre alimentaire optimum et de la récupération. Pouvez-vous éclairer ma lanterne ?

N’en prenez pas !

C’est tout simple : n’en prenez aucun (sauf bien sûr si c’est votre médecin qui vous les prescrit) ! Pourquoi ? Parce que, de toute façon, il n’y a aucun produit, complément, etc. qui peut vous rendre plus tonique, moins fatigué, plus performant (sauf le dopage !), ou vous aider à mieux récupérer (à part un éventuel effet placebo), même si le marketing est très habile à nous persuader du contraire. Il est totalement aberrant d’absorber de ces produits car ce qu’ils contiennent est bien moins complet, bien moins assimilé que ce qui se trouve dans une alimentation normale qui comprend des milliers d’éléments différents en vitamines, sels minéraux, anti-radicaux libres, etc. (et non pas seulement quelques-uns).
Dans le meilleur des cas ils ne servent à rien, dans le pire ils peuvent être nocifs lorsqu’ils sont absorbés en grande quantité car ils peuvent alors accentuer une carence ou un déséquilibre car tout excès d’un élément, vitamines ou autres, entraîne une moins bonne assimilation d’un autre. Exemple : un excès de calcium est anti-fer, etc. Comme, de plus, l’absorption de ces produits a tendance à faire négliger le bon équilibre alimentaire, c’est dans leurs plus fervents utilisateurs que l’on trouve le plus d’individus réellement carencés.

2 Commentaires
jf.cadet - Le test d'effort

Bonjour, J'aimerais avoir un complément sur l'article concernant le test d'effort paru dans le jogging de septembre (numéro 311), notamment sur l'exemple du test sur tapis (cas de Christophe Beuffaguet). Si le graphe met clairement en évidence les différents éléments du test (FC, VO2, AT, etc.), j'ai plus de mal à comprendre les conclusions qui en sont tirées. En effet, pourquoi Christophe ne peut-il pas faire mieux que 3h30 au marathon alors que son seuil anaérobie est à 13,4 km/h ou encore pourquoi ne peut il pas espérer mieux que 45 min au 10 km alors sa VMA est à 16,2 km/h. Merci d'avance pour vos précisions.

le 09/09/2010
scranun - corde à sauter

Effectivement la CAS est un très bon exercice à pratiquer le jour ou vo us ne courrrez pas. Pour ma part entrainement triathlon je la pratique : - à la fin de mes sorties velo pendant 5 minutes pour travailler les transitions - dans des séances mimant un triathlon : alternance rameur 10 minutes- velo sur home-trainer15 min- CAS 5 minutes rpétés 3 Fois - les jours sans CAP avec des exercices avec echelles de course en intermittence sur un circuit training comportant : . différents execices classiques sur echelle de course . 5 min de CAS avec 3 répétitions La CAS est aussi fondementale en Tennis poru le déplacement et l'agilité et le souffle . Scranun

le 09/09/2010