Compétition : Comment combattre mon stress

stress et course à pied
Question - Réponse
Le
J’ai 39 ans et je cours depuis un an environ, mais au moment des compétitions, un stress énorme m’envahit, mon cœur bat très fort, à tel point que cela me donne envie de vomir et me « coupe les jambes ». Dernier exemple : j’ai fait une course de 10 km en 42 m lorsque mon temps en entraînement classique ne dépasse jamais 38 mn. Que dois-je faire sachant que ce stress commence avant la course et cesse dans les 10 mn qui suivent le départ.

Commencez par changer votre entraînement

Même avec un stress hors norme il n’est pas normal que vous ne réussissiez que 42 mn au 10 km alors que vous dites ne jamais dépasser 38 mn à l’entraînement ! Même un champion valant (en compétition) moins de 30 mn sur 10 km parcourt parfois (et même souvent) cette distance en plus de 38 mn à l’entraînement. Votre entraînement me paraît donc totalement aberrant. Aussi reportez-vous aux plans de notre collaborateur Gérard Martin régulièrement publiés dans Jogging International et vous constaterez que les fréquences cardiaques à respecter sont précisément indiquées. 70 % par exemple de votre FCM est un calcul tout simple. Si votre FCM est de 180, 70 % de ce nombre c’est 126 – 80 % c’est-à-dire 144, etc. Il n’y a rien de plus simple. Si vous valez 38 mn sur 10 km vous devriez les faire souvent en… environ 50 mn (voir un peu plus) à l’entraînement (si le parcours est plat). Bien entendu, comme vous verrez sur les plans il y a aussi des séquences d’entraînement plus intenses ; mais l’effort épuisant à chaque fois à l’entraînement est la plus grosse erreur que l’on puisse faire. L’épuisement dû à votre entraînement est un facteur aggravant de votre stress. La première solution est de revoir tout votre entraînement. On ne s’améliore pas lorsque l’on s’épuise à l’entraînement, bien au contraire.