Relaxation : Puis-je aussi me servir du cardiofréquencemètre ?

1 relaxation
Question - Réponse
Le
Il m’a été conseillé de faire de la relaxation en complément de la course à pied, j’ai en effet un peu trop d’énergie. Comme je dispose d’un cardiofréquencemètre, puis-je m’en servir pour mesurer mon niveau de relaxation ?

Oui, c’est aussi utile qu’en course.

Le cardiofréquencemètre, on le sait, informe le coureur de sa fréquence cardiaque pendant l’effort ce qui lui permet de doser son entraînement en fonction de ses objectifs. Il en est de même en relaxation. Il vous informe de votre niveau de relaxation : plus vous êtes détendu, plus votre fréquence cardiaque est basse. S’asseoir, fermer les yeux, relâcher les épaules, détendre les mâchoires, adopter une respiration calme et régulière, fait baisser la fréquence cardiaque de vingt pulsations au moins. Lors d’une séance de relaxation, cette lecture en direct des effets positifs de la détente est un élément motivant. En effet, constater des résultats donne envie de progresser encore. Faites l’expérience, en vous relaxant, entrouvrez les yeux, observez votre fréquence cardiaque, puis approfondissez la détente en évacuant toute tension résiduelle. Vous pouvez encore descendre de 4 ou 5 pulsations, voire plus. Le « cardio » vous permet également d’observer les effets négatifs des pensées parasites. Une pensée vient occuper votre esprit et la fréquence cardiaque remonte immédiatement.
Si, comme vous le dites, vous avez trop d’énergie, je vous conseille de portez votre cardiofréquencemètre toute une journée (travail compris, si c’est possible). Un coup d’énervement et observez le résultat : plus 20 pulsations ! Alors, plutôt que de rester en tension et de traverser votre journée à 110 pulsations, mettez en place une technique de relaxation : relâchez les épaules, détendez les mâchoires, respirez… Un petit contrôle sur l’écran : les pulsations redescendent ! Progressivement, avec la course à pied et la relaxation, vous apprendrez à mieux réguler votre énergie.