Tests d’effort :Quelle est ma bonne FCM ?

cardio en course
Question - Réponse
Le
Ayant passé plusieurs tests d’effort ces dernières années, j’ai constaté que ma fréquence cardiaque maximale n’était pas toujours la même et qu’elle était très différente de la formule 220 moins l’âge. Mon dernier test a révélé une FCM de 184 pulsations, supérieure aux autres. Je ne pensais pas qu’en vieillissant la FCM augmentait. Comment expliquez ces variations qui perturbent mon entraînement car je ne vois pas de progression sensible. Mon prochain objectif est le marathon de La Rochelle.

Il faut demander au médecin votre FCM réelle.

Vous devez, pour vos allures d’entraînement, vous baser sur votre FCM (fréquence cardiaque maximale) réelle de 184 battements/minute. Lors de tests d’effort, la FCM réelle n’est pas toujours atteinte car, pour être interprétable, une épreuve d’effort n’a besoin d’atteindre que 95 % de la FCM théorique. Aussi, si on ne demande pas au médecin d’établir avec précision cette fréquence, il peut arrêter l’épreuve un peu avant et, ce, d’autant plus si votre FCM réelle est supérieure à 220-Age. Il est donc utile de spécifier au médecin que l’on désire connaître sa FCM réelle en vue d’un entraînement programmé sur des pourcentages de cette fréquence.
Donc, chez vous, les FCM ont certainement été sous estimées.
L’absence de progrès sensibles est certainement en rapport avec l’absence d’entraînement fractionné, qu’il va falloir envisager et inclure dans votre programme en vue du marathon de La Rochelle. Incluez donc une séance de fractionné par semaine (par exemple avec des 800 m ou des 1 000 m) et une séance longue avec des variations d’allure de 10 à 15 minutes, entre endurance et seuil, à votre entraînement qui devra conserver l’endurance comme base.
Ensuite, suivez un plan de préparation spécifique sur 8 semaines de Jogging International correspondant à votre niveau et à vos objectifs.