Malaise post marathon : Pourquoi ces troubles une demi-heure après l’arrivée ?

malaise marathon
Question - Réponse
Le

J’ai participé à trois marathons, le meilleur en 2 h 44, mais à chaque fois, une demi-heure après la course je suis victime de troubles (état nauséeux, visage pâle, ballonnements, troubles visuels même) qui gâchent le plaisir festif de l’après course. Avant le marathon je mange un tiers de gâteau énergétique, je bois régulièrement et pendant la course je m’hydrate à tous les ravitaillements et prends deux gels énergétiques, mais en petite quantité. Pouvez-vous m’expliquer ce qui se passe ?

Vous fournissez un effort trop élevé.

Votre mal être post compétition signifie simplement que votre organisme souffre de l’effort que vous lui avez imposé. Il faut en déduire que les performances que vous réalisez sont acquises au prix d’un effort trop important et possible grâce à votre volonté.
Autrement dit, vous jouez avec votre santé. Il faut donc modifier votre entraînement afin de développer vos possibilités physiques, ou bien accepter de courir moins vite. Faites l’essai de courir un marathon avec un ou une amie à une allure plus lente (par exemple pour vous en 3 h 10-3 h 15) et vous constaterez que vous pourrez faire la fête après la course ! !
Sinon, entraînez-vous selon des plans spécifiques pour marathon en 2 h 45 et vous constaterez, si vous pouvez suivre ces plans, que l’après course pourra être également festif.