Malaises : Dois-je renoncer à la compétition ?

Malaises
Question - Réponse
Le

Âgé de 66 ans, j’ai toujours le même problème après trois heures de course sur marathon ou 100 km : douleurs musculaires, fortes nausées m’empêchant de m’alimenter et vertiges. Pourtant, je fais cinq entraînements par semaine, et en course, je m’alimente bien avec pâtes de fruits et boisson énergétique. Vais-je devoir renoncer à la compétition ?

Dr Donati JF, médecin du sport
Revoyez d’abord votre alimentation
Votre problème semble d’origine diététique. Votre alimentation semble trop hypertonique (concentrée), ce qui entraîne une parésie (paralysie partielle) gastrique après un effort d’une durée supérieure à trois heures. Les boissons énergétiques sont trop concentrées et doivent être consommées diluées de moitié ou même au tiers, et les quantités d’aliments solides doivent être réduites. Avec la fatigue associée à l’effort, la vascularisation du tube digestif diminue au profit du système musculaire : votre estomac se paralyse et n’arrive plus à se vidanger, ce qui entraîne malaise, vomissements, déshydratation et crampes musculaires. Ce phénomène est accentué par l’hyperosmolarité intragastrique secondaire à la prise de boissons ou d’aliments trop concentrés, qui ont tendance à provoquer un appel de liquide vers l’estomac. Je vous conseille donc de diminuer les quantités de pâtes de fruits, de diluer les boissons énergétiques et de ne pas en boire à chaque ravitaillement, en les alternant avec une eau gazeuse plus minéralisée que l’eau plate. Des adaptations diététiques à tester lors de sorties longues mais qui devraient vous permettre de continuer à couvrir de longues distances.