Le poireau à consommer toute l’année

poireaux
Le

Cultivé partout en France, mais surtout dans la Loire-Atlantique, le Nord, la Manche, les Yvelines et les Bouches-du-Rhône, le poireau est formé de feuilles enroulées les unes sur les autres. La partie souterraine, le « blanc de poireau » est blanche, tendre et la plus appréciée. Les feuilles vertes (le « vert »), plus dures, sont souvent coupées plus ou moins haut. Dommage car c'est la partie la plus riche en éléments nutritionnels. Sachez aussi que le
le poireau est, de tous les légumes de l’hiver, le plus fourni en sels minéraux. Il apporte peu de calories (23 pour 100g), quasiment pas de protéines (1,6%), un peu de glucides (3,8%) et bien sûr, pas du tout de lipides. Riche en fibres (2,8%), il est aussi intéressant en raison de sa richesse en carotènes (500mg pour 100g) et en vitamine C (18 à 30mg), et également en acide folique (folates : 96µg) dont nous manquons souvent.
Les sels minéraux se trouvent surtout dans le vert. C'est pourquoi il ne faut pas le jeter mais en faire des potages. Même si on perd de la vitamine C à la cuisson, ce n'est pas grave.
Le poireau fait partie, à cause de la conjonction des fibres, des carotènes et de la vitamine C anti-oxydants, des légumes protecteurs contre certains cancers.
On ne peut donc que recommander sa consommation fréquente.

1 Commentaire
aldo91 - Comment négocier un cross très vallonné ?

Qu'il soit vallonné ou plat un cross reste une épreuve difficile car en hiver, sur des parcours boueux donc des problèmes d'appui qui auront tendance à désorganiser le placement du coureur (rythme bras-jambes). A ce niveau, un footing sur du ballast (voie de chemin désaffectées) me semble une bonne préparation. Pour le reste, les pointes adéquates et surtout un travail de vitesse (400/800)car le départ est en général bien "saignant" si l'on veut être placé et ne pas partir sur un faux rythme.

le 10/12/2009