Quand changer sa paire de chaussures ?

Changer ses chaussures quand elles sont usées vous permettra d'éviter les blessures.
Le

C'est une question que beaucoup de runners se posent ? A partir de quand je dois passer à une nouvelle paire de chaussures ? Il existe de multiples critères sur lesquels vous pouvez vous baser pour déterminer qu’il est temps de changer de monture.

  • Testez vos chaussures

Vous pouvez exercer différents tests sur vos chaussures actuelles, à commencer par le test visuel. Observez tout d’abord la semelle extérieure, dite « de contact ». Si la partie antiabrasion est usée au point de laisser apparaître la semelle intermédiaire, autrement dit la zone généralement blanche de vos chaussures, c’est qu’il est temps de vous débarrasser de ces dernières.

Visuellement, vous pouvez également vérifier la stabilité de vos chaussures en les posant sur une surface plane. Si un des deux pieds ou les deux pieds ne sont plus alignés dans l’axe, c’est que votre chaussure et donc vos appuis sont devenus instables. Dans ce cas-là, il vaut mieux également dire adieu à vos runnings. C’est également le cas si vous voyez des plis ou un tassement très marqués au niveau de la semelle intermédiaire.

Pour ce qui relève de la partie supérieure de la chaussure, notamment un mesh qui se fragiliserait ou serait troué, cela n’a pas d’incidence majeure sur la durée de vie, bien que cela ne soit pas très esthétique. Vous pouvez également tester mécaniquement les qualités intrinsèques de vos chaussures. Vous pouvez, par exemple, plier en deux vos chaussures ou exercer une torsion latérale. Si vous y arrivez facilement et que la chaussure tarde à revenir à sa position initiale, vos chaussures gagnent à être remplacées.

  • Le kilométrage

Une chaussure de running peut logiquement vous permettre de parcourir plus de 1000 km, mais les facteurs qui déterminent cette durée de vie son nombreux. D’un point de vue scientifique, une étude a observé une augmentation de la raideur et une baisse de la capacité à dissiper l’énergie des chaussures après 660 km de course, sans pour autant que cela ne soit néfaste pour les coureurs. D’un autre côté, une seconde recherche est arrivée à la conclusion selon laquelle les hommes et les femmes sont plus susceptibles de se blesser en utilisant les mêmes chaussures pendant, respectivement, quatre et six mois.

  • Fiez-vous à vos sensations

Au-delà de ces tests et des kilométrages ou temps d’utilisation, remplacez vos chaussures dès que vous sentez une altération significative de l’amorti et de votre confort ; autrement dit, dès qu’elles ne font plus leur job ! Restez à l’écoute de votre corps et n’hésitez pas à les changer à la moindre alerte.

Maximiser la durée de vie de vos chaussures

  • Choisissez bien vos chaussures

Chaque marque propose quantité de modèles selon les profils de coureurs et l’usage qu’ils en font. Vous devez identifier et acheter le modèle qui correspond à votre profil (poids et type d’appui) et à votre pratique (route ou trail, fréquence d’entraînement, kilométrage moyen des séances, objectif, niveau…). Plus votre chaussure sera adaptée à tout cela, plus elle durera dans le temps.

  • L’entretien des chaussures

Il est important de nettoyer régulièrement les chaussures, afin d’éviter l’agression des saletés et de l’humidité. Avant de laver la chaussure, retirez la semelle intérieure, dite « de propreté », ou la semelle orthopédique, le cas échéant. Il est proscrit de laver ses chaussures à la machine à laver, sous peine de dégrader les éléments qui composent la chaussure et notamment la semelle intermédiaire. Le lavage doit se faire à la main, avec une eau tempérée, et si besoin un peu de savon. Une brosse permet d’enlever les saletés extérieures, tandis qu’une brosse à dents désincrustera le mesh présent sur le dessus de la chaussure.

Les semelles intérieures peuvent également être brossées. Une fois le lavage effectué, laissez sécher les chaussures à température ambiante et, surtout, à distance de toute source de chaleur importante, comme les radiateurs ou le soleil. Il est conseillé d’insérer du papier journal dans la chaussure afin d’absorber et éliminer l’humidité et de permettre à la chaussure de garder sa forme initiale. Si le lendemain, la chaussure n’est toujours pas sèche, remplacez le papier journal humide par du papier journal sec. Enfin, laissez toujours vos chaussures dans un environnement tempéré, ni trop froid, ni trop chaud. C’est le meilleur moyen de favoriser leur longévité.