Test chaussures : Asics Dynaflyte 3

Test chaussures : Asics Dynaflyte 3
Le

La chaussure idéale étant avant tout celle qui plaît, cette DynaFlyte s’inscrit comme un «must ». Parce qu’on peine à lui reprocher quoi que ce soit…

Gel-Nimbus, Roadhawk, Metarun… Asics a des atouts à faire valoir en matière de modèles moyenne et longue distance. La DynaFlyte s’inscrit dans cette glorieuse lignée avec une version « 3 » qui se veut « plus rapide, plus légère, plus durable que jamais ». Voilà pour le pitch de l’équipementier japonais. La DynaFlyte 3 possède, comme les autres, le célèbre « gel » pour conférer de l’amorti dans la légèreté ainsi qu’une protection contre le frottement et les irritations. Parmi les évolutions, on trouve une nouvelle tige pour un chausson confortable, souple et très aéré grâce à la technologie Adapt Mesh 2.0. Autre apport, une nouvelle semelle intermédiaire FlyteFoam Lyte plus légère. Le mouvement du pied s’en trouve facilité avec un léger effet de bascule sur l’avant après le premier impact. « Il s’associe à un système de soutien en sous-couche qui épouse parfaitement l’anatomie du pied. » Deuxième partie du pitch vérifiée ! Le confort est bien présent avec la sensation mixte de maintien au niveau de la semelle et de souplesse au-dessus. Laçage classique, languette accueillante, tendon d’Achille libéré, en route pour de jolies foulées…

Qui peut le moins…

Peut le plus. Eh oui. Confort et amorti sont au rendez-vous, que vous soyez petit et gros, ou grand… et gros. Alors, si vous êtes minces, imaginez le pied ! À faible allure, la DynaFlyte laisse apprécier son agrément général procuré par un ensemble souplesse-maintien de premier plan. Pas d’impact usant à la longue, une belle propension à projeter la course vers l’avant et une impression de légèreté appréciable. En accélérant la cadence, on est agréablement surpris par la vivacité et le dynamisme de la chaussure, qui répond bien aux impulsions. On absorbe sans difficultés les kilomètres et on prend plaisir à allonger la foulée. La DynaFlyte semble conçue pour les moyennes distances, mais on la destine tout autant aux marathons, voire plus si affinité, malgré ce que ses 300 g constatés pourraient laisser croire. « Légère et durable pour ceux qui cherchent à tenir la distance et à repousser leurs limites », conclut-on chez Asics. On valide ! Plus encore dans cette élégante version noire/rouge. Un défaut ? Le prix, un poil élevé, même s’il s’inscrit dans la moyenne actuelle des runnings. 

Les notes de Jogging International

  • Amorti : 4/5
  • Stabilité : 4/5
  • Dynamisme : 4/5
  • Accroche : 4/5
  • Flexibilité : 4/5
  • Confort : 4/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5

Usage et terrain : entraînement et compétition route, moyenne et longue distance

Poids constaté : 300 g en 46,5

Prix : 160 €