Test chaussures : Altra Escalante Racer

Test chaussures : Altra Escalante Racer
Le

192 g par pied. De quoi voler ! La performance minceur de l’Escalante Racer Boston est à souligner, mais pour en tirer le meilleur, il vous faudra des notions de pilotage…

Sur son site internet, Altra présente son modèle Escalante « classique » et ses 232 grammes de la façon suivante : « Si vous vous apprêtez à battre votre record sur 10 km ou si vous souhaitez seulement avaler les kilomètres, la nouvelle Escalante vous comblera dans tous les cas. » Aucun doute, cette chaussure est faite pour passer la cinquième. Le premier réflexe, quand la marque américaine annonce une série spéciale Escalante Racer Boston, est de se demander s’il s’agit d’une simple mise à jour du coloris ou si le modèle a été ajusté. Eh bien, on n’a pas été déçu : 40 grammes de moins et un surplus de dynamisme, voilà ce que propose Altra avec la version « performance » de l’Escalante. C’est comme si Ferrari annonçait la sortie d’une Formule 1… boostée. Pour le coup, la marque n’a pas travaillé uniquement sur la cylindrée de sa chaussure. La carrosserie a également évolué. L’empeigne et le maillage ont été ajustés. Résultat : une respirabilité rarement rencontrée sur le marché. Idéal quand il fait chaud, un peu moins bien quand l’orage pointe le bout du nez. Top, enfin, au niveau look, car le bleu et le jaune chers au marathon de Boston forment un beau mariage. Évidemment, le zéro drop, véritable leitmotiv de la marque, génère une attaque avant-pied synonyme de dynamisme dès lors qu’on arrive à adapter sa foulée. Mais cela ne fait pas tout.

Technique imposée

La légèreté de la chaussure et la vigueur de la semelle font un malheur. Les termes « tartan », « VMA » ou « allure 10 km » donnent l’eau à la bouche tellement le plaisir se fait ressentir lorsque l’on accélère. Côté accroche, la semelle, reproduisant le dessin d’un pied humain, n’a jamais été prise en défaut sur revêtement dur, quel que soit le temps. Alors bien sûr, avec ce modèle, il est incontournable de fixer des limites, tant l’amorti est léger. Le marathon sera réservé aux coureurs qui allient le cocktail légèreté, rapidité et maîtrise de la foulée avant-pied, y compris quand la fatigue apparaît. Une fois la bête apprivoisée (avec progressivité pour ceux qui sautent le pas du zéro drop), il n’y aura alors plus qu’à voler. Destination vitesse ! 

Les notes de Jogging

  • Amorti : 3/5
  • Stabilité : 3/5
  • Dynamisme : 5/5
  • Flexibilité : 5/5
  • Confort : 3/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5

Usage et terrain : entraînement et compétition route

Poids : 192 g en 43

Prix : 145 €