Test chaussures : Nike Pegasus 35

Test chaussures : Nike Pegasus 35
Le

Continuant d’évoluer par petites touches à chaque nouveau modèle, la Pegasus, présente dans la gamme de Nike depuis… 35 ans (!), conserve sa place de modèle incontournable de la galaxie running.

Certains modèles de chaussures résistent à l’épreuve du temps. Évoluant par petites touches au l des années, la Pegasus, qui fête cette année son 35e anniversaire, fait indéniablement partie des modèles phares de la gamme Nike. Et s’il est impossible de proposer une révolution chaque année, cette Pegasus propose quelques nouveautés intéressantes. Esthétiquement, le talon en biseau est la première évolution qui attire le regard. On aime ou pas, en tout cas, son utilité reste encore bien mystérieuse… si ce n’est pour rappeler le style des Zoom Fly et des Zoom Elite de la même marque! Le mesh de la Pegasus 35 est plus fin et moins rigide que sur la version précédente, lui conférant un peu plus de souplesse lors de la pose du pied. Petite déception du côté de la semelle, qui glisse toujours lorsque le bitume est mouillé. Rien à signaler sur sol sec, mais c’est un fait: la Pegasus n’aime pas l’eau!

Au régime !

Côté balance, et à l’approche de la quarantaine, la Pegasus fait encore plus attention à sa ligne et voit son poids revu à la baisse. Certes, on ne perd qu’une quinzaine de grammes par pied (280 g en 44,5), mais sur des efforts de longue durée, cela fera toujours une différence. On n’est pas encore au niveau de certaines de ses rivales, véritables poids plumes (Adidas Boston, par exemple), mais la Pegasus 35 s’adresse à un public plus large, en quête d’un modèle qui demeure confortable. Ce qu’elle fait d’ailleurs très bien, grâce à un chaussant très agréable et qui enserre parfaitement le pied. Couplé à un amorti Zoom Air qui a fait ses preuves, la Pegasus vous emmènera donc loin... et bien. Mais que les amateurs de vitesse se rassurent, l’américaine n’a rien perdu de sa réactivité et pourra vous accompagner sans problèmes dans vos séances de 30/30 ou de fartlek. Et si vous êtes à la recherche d’une chaussure encore plus dynamique, il faudra opter pour sa version plus radicale, la Pegasus Turbo, qui bénéficie de la mousse ultra-réactive ZoomX, équipant aussi les athlètes élites de la marque, ainsi que pour le modèle haut de gamme Zoom Vaporfly 4%.

Les notes de Jogging International

  • Amorti : 4/5
  • Stabilité : 5/5
  • Dynamisme : 4/5
  • Flexibilité : 4/5
  • Confort : 4/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5

Usage et terrain : entraînement et compétition route

Poids : 280 g en 44,5

Prix : 120 €