Test chaussures : New Balance FuelCell Impulse

Test chaussures : New Balance FuelCell Impulse
Le

New Balance donne un élan rebondissant à la Fuel Cell en promettant réactivité et dynamisme sur des courtes et moyennes distances. L’Impulse profite de sa légèreté pour donner du sens au mot « performance ». Pour qui, pourquoi ? On vous en dit plus.

Autant le souligner d’emblée, il y a peu de chances que la Fuel Cell Impulse plaise au plus grand nombre. Ses caractéristiques techniques, son profil, destine davantage cette jolie chaussure à des coureurs pas trop lourds et plutôt rapides à la recherche de performance pour des entraînements toniques ou des chronos serrés en mode compétition qu’à des sportifs cherchant prioritairement de la souplesse et du confort pour des sorties cool au long cours. Ses caractéristiques, parlons-en. Nous voilà face à un modèle de type « chausson » avec une tige en mesh technique ultra fine quasiment sans coutures pour créer une enveloppe confortable. L’Impulse est dotée de mousse Revlite sur toute la longueur tandis qu’une couche d’azote injecté complète l’avant-pied. La semelle extérieure bénéficie de caoutchouc soufflé placé au niveau du talon et de l'avant-pied toujours pour améliorer la résistance. Ces éléments permettent de donner à la chaussure un style racé et une impression immédiate, son ultra légèreté. L’Impulse est un poids plume qu’on se surprend à soupeser tant c’est frappant par rapport à des modèles plus classiques. Laçage traditionnel, chausson qui remonte jusqu’à la base de la cheville, en route (et pas ailleurs !) pour les impressions.

Faut que ça pulse

Le mesh élastique accueille facilement le pied qui se retrouve dans une situation de confort extrême. L’avant très large et le tissu très fin donnent de la place pour n’importe quel profil tandis que le talon est parfaitement maintenu. Si le luxe, c’est l’espace alors ça brille de mille feux ! Trop peut-être pour ceux qui recherchent davantage de maintien sur l’avant. La courbure prononcée de la semelle invite à adopter assez vite un rythme engagé pour profiter de l’élasticité et de la tonicité de la mousse. A petit rythme, on a tendance à subir le manque de moelleux comparé à une Boost. Il faut « envoyer » pour apprécier pleinement. C’est à une cadence plus marquée qu’on profite alors des qualités de réactivité de l’Impulse. L’accroche est bonne jusqu’au bout des orteils pour accentuer la prise de vitesse. Les accélérations et les reprises font clairement partie du répertoire de ces nouvelles New Balance. Si l’on doit pointer quelques défauts, on parlera de ce maintien et de cette stabilité perfectible en même temps que du confort général moyen pour un coureur lourd (+ 80 kg). Et puis détail qui n’en est pas un, la fragilité du tissu supérieur qui s’est déchiré après une cinquantaine de kilomètres à force de frottements. Reste un modèle taillé pour fendre la bise, légèrement mais sûrement !



Les notes de Jogging International

  • Amorti : 3/5
  • Stabilité : 3/5
  • Dynamisme : 4/5
  • Flexibilité : 4/5
  • Confort : 3/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5

Usage et terrain : entraînement et compétition route courte et moyenne distance.

Poids constaté : 235 g en 46,5

Prix : 140 euros