Test chaussures : Altra Duo

Test chaussures : Altra Duo
Le

Une semelle aussi épaisse que le drop est réduit, un poids plume et une construction hyper-aérée : bienvenue dans le monde de la Duo d’Altra, réservée à ceux qui veulent voir très loin.

La Duo d’Altra, c’est le « maximalisme » dans son sens le plus pur : un modèle drop 0 mm, mais une vision de la semelle à l’opposée des concurrents minimalistes. Ici, comme chez Hoka, on se retrouve avec une bonne dose de mousse sous le pied. Un peu plus de 3 cm dans le cas qui nous intéresse. Effet « plateform boots » assuré ! Et comme Altra a bien potassé la signification du mot « confort » dans le dictionnaire, la marque américaine a doté la Duo d’une toebox (espace sur l’avant de la chaussure) d’une largeur remarquable. Autant dire que les pieds costauds y trouveront leur bonheur ! Autre caractéristique qui marque dès les premières foulées : le mesh sur le dessus du pied est excessivement aéré, ce qui renforce l’impression de légèreté ressentie dès l’enfilage. Il faut dire qu’avec à peine plus de 250 g sur la balance, la Duo n’est pas vraiment victime d’un quelconque embonpoint. L’équation nous donne une chaussure qui avale les kilomètres sans broncher, mais qui n’est pas une bête de dynamisme, malgré, donc, un drop nul. D’ailleurs, à la pratique, on a plutôt l’impression d’avoir 5 ou 6 mm que 0, avec la possibilité d’attaquer talon alors que, normalement, ce type de foulée est très vite sanctionné par un modèle 0 drop.

Une petite fragilité ?

Les sorties longues sont un vrai bonheur, un hymne au confort le plus absolu avec une stabilité parfaite même sur chemins. En compétition, la Duo fera des merveilles du marathon jusqu’aux ultras sur route. Sur semi, elle manque sans doute trop de nervosité pour se mesurer, par exemple, à une Escalante du même fabricant. Deux bémols cependant : la largeur de l’avant fait que les pieds les plus fins auront tendance à nager dans la Duo, il faudra donc essayer le modèle avant de dépenser les 145 € demandés. Autre problème, sans doute plus gênant : sur la paire testée, le mesh de la chaussure droite s’est déchiré (pas grand-chose, à peine un demi-centimètre) au bout d’environ 200 km faits presque uniquement sur bitume, au niveau du point de flexion à la base des orteils. Après sondage auprès d’autres utilisateurs, deux sur cinq se sont retrouvés, aux aussi, avec un petit trou à cet endroit après 200 à 400 km d’utilisation. Sans doute le prix de la légèreté…

Les notes de Jogging International

  • Amorti : 5/5
  • Stabilité : 5/5
  • Dynamisme : 3/5
  • Flexibilité : 4/5
  • Confort : 5/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5

Usage et terrain : entraînement et compétition route longue distance

Poids constaté : 255 g en 44

Prix : 145 €