Test chaussures : Mizuno Wave Daichi 3

Test chaussures : Mizuno Wave Daichi 3
Le

Confortable et bien amortie, la Daichi est taillée pour les distances intermédiaires. Mais son manque de dynamisme pourra en rebuter certains…

Si vous connaissez et appréciez la Daichi 2, alors cette nouvelle version devrait vous ravir. Car Mizuno a vraiment réussi à concocter une évolution qui conserve les qualités de ce modèle. Malheureusement, certains défauts sont eux aussi toujours présents… Côté positif, il est difficile de prendre en défaut le confort de la Daichi 3. Le chaussant est agréable et suffisamment accueillant pour accommoder les pieds les plus larges. Aucune gène au niveau des coutures, parfaitement intégrées et qui n’engendrent pas de frottements parasites. Le laçage est classique mais efficace et malgré des lacets que certains pourront trouver un peu courts, on trouve assez facilement un serrage convenable. La stabilité est exemplaire et la pose de pied se fait en toute sécurité. Quel que soit le terrain, rien ne bouge. Et ça tombe bien car la Daichi est à l’aise sur toutes les surfaces…du moment qu’elles sont sèches ! C’est sans doute le défaut principal de ce modèle, impérial sur les surfaces dures et même les pierriers mais pris en défaut dans la boue. Michelin, qui a développé la semelle, fait pourtant de très bons pneus pluie… Méfiance donc si la boue est au rendez-vous surtout si le terrain est en pente.

Un dynamisme en demi-teinte

L’autre petit défaut de ce modèle sera à aller chercher du côté du dynamisme. Assez lourde (350g en 44 ½), la Daichi manque de nervosité et de retour d’énergie, préjudiciable pour les relances et les séances un peu nerveuses. Pas forcément un problème pour les sorties courtes mais ce léger embonpoint couplé à cette relative « mollesse » pourront devenir des inconvénients lorsque les distances s’allongent. La Daichi s’adresse donc, à mon sens, à des coureurs qui ne sont pas en recherche de vitesse mais qui privilégient le confort et la stabilité. Elle reste malgré tout très polyvalente et sa tenue dans le temps est remarquable. Les kilomètres s’enchaînent et rien ne bouge, aussi bien au niveau du mesh que de la semelle qui possède une durée de vie impressionnante. Avec un bonus un excellent pare-pierre qui remplit parfaitement son rôle et fait oublier les cailloux et autres racines qui croisent souvent la route des orteils des traileurs… Une chaussure de premier choix pour des coureurs à la recherche d’un modèle stable, confortable et endurant, sur des distances jusqu’à 50 km.

Les notes de Jogging International

  • Amorti : 4/5
  • Stabilité : 5/5
  • Accroche : 4/5
  • Dynamisme : 3/5
  • Confort : 5/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5

Usage et terrain : entraînement et compétition trail

Type de pied : universel

Poids constaté : 350 g en 44 1/2

Prix : 135 €