Le test de la veste Columbia Montrail Titan Lite Windbreaker II

Le test de la veste Columbia Montrail Titan Lite Windbreaker II
Le

Ce mois-ci, Pat s’est franchement rafraîchie avec la veste Titan Lite Windbreaker II de chez Columbia Montrail. Ou le look sacrifié sur l’autel de l'efficacité.

Comme en matière de climat humide, on est au top en ce moment du côté de Paris – à se demander si le ciel n’est pas devenu incontinent à force qu’on lui retire ses couches d’ozone –, je me suis dit, tiens, pourquoi ne pas tester cette veste ? Mais en regardant la notice de plus près, je me suis ravisée, triple buse que je suis ! « Climat chaud et humide », c’est écrit. Je quittais alors ce côté mouillé et quasi marécageux de l’Hexagone pour me rendre dans le Sud, là où le soleil daigne encore faire de la figuration.

Torture stylistique

L’équivalent de 25 °C plus tard, mon échauffement achevé, j’attends les effets de cette technologie qu’on m’a vendue comme « l’un des progrès les plus significatifs en matière de tissus refroidissants depuis des années ». On m’avait déjà fait le coup il y a quelque temps avec une autre veste, et la soi-disant régulation thermique n’avait pas vraiment fonctionné. Quelques années plus tard, « les minuscules anneaux bleus intégrés au tissu qui interagissent avec la sueur en réduisant la température du tissu » sont sur mon dos, et je doute.

La première fois, il y avait canicule. Cette fois, juste de la tiédeur ambiante qui se mue en chaleur au fil de mes foulées. Je suis à l’écoute de mon corps, de mes pores, j’attends qu’ils suintent, qu’ils gouttent. Ouais, j’attends. Mais rien. Ok, je ne suis pas du genre à suer comme du gruyère en plein désert, mais bon. Rien ne vient, et cette impuissance à suer me trouble, me gêne presque. Il faut pousser le test plus loin. Je songe alors aux escaliers. On n’a rien trouvé de mieux pour transpirer vite fait. Meilleur rapport qualité/sueur du marché. Conséquences surréalistes de cette folle expérience : tout ce qui est hors buste se liquéfie, mon front, mes cuisses, mes pieds (tiens, ils font pas la même technologie intégrée dans les chaussettes ? Car j’en connais à qui il faudrait la conseiller d’urgence). Ce n’est pas forcément agréable, cet itinéraire de délestage emprunté par ma transpiration. Anormal, illogique. Ça marche, oui, mais à quel prix ! Je ne veux pas vivre en ayant l’impression d’être emballée dans un chewing-gum. Veste grise comme un jour de pluie, sors de ce corps ! Je te supporterais peut-être quand la terre craquellera sous la sécheresse. C’est dire à quel point je ne souhaite pas voir venir le jour où j’aurai sans cesse besoin de toi. 

Les notes de Jogging International

  • Confort : 3/5
  • Efficacité : 4/5
  • Look : 2/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5

Fiche technique

  • Système de déperlance avancé
  • Aérations
  • Poche poitrine zippée
  • Détails réfléchissants
  • Compressible dans sa poche.

columbiasportswear.fr

Prix : 99,95 €