test chaussures : Skechers GOmeb Razor

test chaussures : Skechers GOmeb Razor
Le

Vous êtes léger, rapide, et vous recherchez une chaussure qui allie dynamisme, confort et un amorti satisfaisant pour votre prochain marathon ? Allez donc faire un tour du côté de cette Razor…

Les chaussures Skechers, c’est tout d’abord un véritable contraste entre la renommée dont elles jouissent outre-Atlantique et leur présence timide chez les distributeurs hexagonaux. Mais les spécialistes n’auront pas manqué le partenariat de la marque avec le marathonien Meb Keflezighi, vainqueur du marathon de New York 2009 et dont le nom est désormais associé aux modèles haut de gamme de la marque. Les GOmeb sont réputées pour leur poids réduit et leur confort, et se distinguent par des coloris et un design particulièrement travaillés. On les porterait bien, comme cela se fait de plus en plus, avec une tenue urbaine, le week-end ou même pour aller travailler… Cette première impression positive est également due à ce chausson sans couture, avec une maille originale sur le dessus. Vraiment très réussi, il donne une impression de légèreté avant même d’avoir mis le pied dedans.

Lorsqu’on enfile la Razor, l’impression devient certitude : c’est vraiment très léger. En 43, on est à 215 g ! Ce qui est moins attendu, c’est que lors des premières ­foulées, on dispose d’un amorti moelleux assez conséquent. Au point que je suis obligé de vérifier s’il s’agit bien d’une paire de chaussures pour courir et pas de chaussons tout confort à garder à la maison… Le drop de 4 mm est relativement standard pour ce type de modèle léger et plutôt dédié aux coureurs athlétiques qui disposent d’une attaque médio-pied. Lorsqu’on augmente le rythme, avec un poids si faible, ça répond ­forcément assez bien. Les appuis sont dynamiques. Et inutile de préciser que les GOmeb Razor sont particulièrement souples. Mais si on décide d’activer le mode croisière pour une sortie longue, est-ce que ces chaussons de compétition tiendront la route ? Oui, si on est léger, avec une foulée techniquement propre et sans tendance à la pronation. Cependant, avec tant de souplesse, ça pèche un peu du côté du maintien. Et l’amorti tendre sera vite consommé par les costauds qui courent avec des foulées amples. La Razor fera donc des merveilles sur marathon pour les coureurs légers (moins de 75 kg). Une paire avec laquelle le charme opère sur l’instant, mais qu’il faut apprivoiser pour n’en retirer que les bénéfices. 

Les notes de Jogging International

  • Amorti : 3/5
  • Stabilité : 2/5
  • Dynamisme : 4/5
  • Flexibilité : 4/5
  • Confort : 5/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5

Usage et terrain : entraînement et compétition sur route

Poids constaté : 215 g en 43

Prix : 120 €