Je n’ai qu’un mot : parfaite

Je n’ai qu’un mot : parfaite
Le

Séance d’entrainement sous des trombes d’eau et même mixée avec sa tenue de ville : Dorothée Rouanoux n'a ménagé ni ses efforts, ni son temps pour se faire une opinion plus précise sur la nouvelle veste Gore-Tex® Shakedry™. Elle n’a pas eu à le regretter, elle l’a définitivement adoptée !

On a rarement vu un testeur se prêter à son rôle avec un sens du dévouement aussi poussé. Enseignante d’histoire-géo à Lyon, Dorothée Rouanoux a multiplié durant plusieurs jours les situations pour réussir à cerner au plus près les capacités de la veste Shakedry™ Running qui bénéficie de la dernière technologie Gore-Tex®. La « mise à l’épreuve » a commencé sur le trajet entre son domicile et l’école au guidon de son vélo. « Je voulais tout de suite voir comme j’étais dedans », confie-t-elle.

«J’ai d’abord été surprise par sa légèreté. Sur le coup, j’avais l’impression de ne rien porter sur moi. La matière surprend un peu au début. Je l’ai essayée avec un t-shirt. D’habitude, je n’aime pas trop être en manche courte sous une veste coupe-vent mais là ce n’était pas dérangeant. Que ce soit à l’aller et au retour, je n’ai pas eu l’impression de transpirer malgré l’effort. Il n’y a pas eu d’effet sauna comme c’est souvent le cas. Surtout que les températures étaient très douces à ce moment là pour la saison. Je ne suis pas arrivée au travail en suant», se félicite Dorothée.

Autre bonne surprise : la résistance de la veste en dépit de son extrême légèreté et de son épaisseur très fine. «J’avais glissé des objets dans les poches zippées pour les ranger. J’avais quelques craintes et finalement malgré le poids de mes clés et celui de mon smartphone, le tissu ne s’est pas déformée», assure-t-elle. « J’ai apprécié aussi les extrémités des manches avec leurs ourlets élastiques pour les ajuster. Ils épousent parfaitement les poignets. Le revers de la médaille, c’est que si vous portez une montre, vous vous sentez un peu serré. Dans le cas contraire, l’isolation contre le froid et le vent est optimale. Je n’ai pas ressenti le moindre effet de refroidissement et pourtant avec mon compagnon qui disputait les 100 km de Millau, nous avons subi des trombes d’eau. Après 5h de pluie non stop, je n’ai pas trouvé une seule trace d’humidité à l’intérieur. J’étais la seule à rester au sec. Je mets 20 sur 20 au tissu déperlant», témoigne Dorothée.

« Je n’ai qu’un mot : parfaite »

L’enseignante n’a pas hésité non plus à jouer les prolongations en portant la veste Gore-Tex® Shakedry™ Running en mode urbain. « Je trouve son look super joli. La coupe me plait. Je reconnais que je l’ai aussi portée en ville. Elle est noire et mate. Il y a de petites inscriptions dorées derrière mais cela reste très discret. Personne ne m’a fait de réflexion au travail en me disant tu viens faire tes cours en tenue de sport ! », résume-t-elle emballée.

 

Plus d'infos