Test chaussures : Reebok Floatride Run

Test chaussures : Reebok Floatride Run
Le

La marque américaine – d’origine anglaise et qui appartient à l’allemand Adidas – revient sur le devant de la scène running avec sa FloatRide Run. Si ce retour est d’ores et déjà remarqué, est-il pour autant remarquable ?

Entre ciel et terre, telle est la promesse de Reebok. La marque fait un retour remarqué dans le monde de la course à pied avec la FloatRide. Le modèle, au design soigné, mise sur un confort très au-dessus de la moyenne. Y glisser les pieds, c’est, grâce à la tige en mesh Ultraknit (effet tricot), leur offrir un maximum de liberté. Oubliées les contraintes et les coutures. La souplesse ressentie dès les premiers instants dure et perdure. Et ce, quel que soit le type de séance. Confort, encore, quand il s’agit d’enchaîner les kilomètres. Rien ne vient entraver le déroulé naturel de la foulée, et la souplesse du modèle permet de quitter la route pour les chemins stabilisés sans souci, même s’il faut se montrer prudent dans ce domaine. Mais, nous en reparlerons dans quelques instants…

Autre atout, l’amorti. La mousse FloatRide de la ­semelle intermédiaire et la structure cellulaire sans couture associée au pourtour en mousse EVA de la chaussure opèrent à toutes les sorties, telle une ­redoutable protection rapprochée. Du footing de récupération à la séance de fractionné en passant par la sortie longue, poser le pied se fait dans un confort de première classe.

Gare aux faux pas !

Côté légèreté, là non plus, rien à redire. Les chasseurs de grammes superflus seront séduits par les 238 g du modèle (poids constaté en pointure 40). Les soupeser après les avoir sorties de leur boîte (aux magnifiques reflets argentés) ­réserve, dans ce domaine, une bonne surprise. Un bémol, toutefois : malgré un astucieux système de laçage censé assurer un maximum de maintien, le modèle mérite un « peut mieux faire » dans ce ­domaine.

D’autant que l’Ultraknit, synonyme de confort, ne joue pas non plus parfaitement son rôle en matière de stabilité, notamment en fin de sortie longue, quand la fatigue s’installe. Une meilleure prise en charge du soutien serait la bienvenue. Un problème que l’on a pu constater de façon plus aiguë lors de sorties sur des chemins non stabilisés (cailloux, racines...), où il a fallu se montrer particulièrement attentif afin d’éviter tout faux pas. La Float­Ride est donc une chaussure polyvalente, qui réussit à allier confort et légèreté, mais qui devra éviter les terrains trop « techniques »… 

Les notes de Jogging

  • Amorti : 4/5
  • Stabilité : 2/5
  • Dynamisme : 3/5
  • Flexibilité : 4/5
  • Confort : 5/5
  • Rapport qualité/prix : 3/5

Poids constaté : 238 g en 40

Prix : 150 €