Test chaussures : Salomon Speedcross 4

Test chaussures : Salomon Speedcross 4
Le

Avec la Speedcross 4, Salomon perfectionne encore un peu plus son modèle tout-terrain. Pas besoin de bottes en caoutchouc pour patauger dans la gadoue !

Coloris bleu électrique et semelle orange parsemée de crampons massifs qui remonte jusque sur l’avant de la chaussure, la Speed­cross 4 (ici dans sa version Gore-Tex) ne fait pas dans la discrétion. Et aucun doute possible, avec des crampons aussi imposants, c’est dans la terre et la boue qu’elle va démontrer tout son potentiel. Ça tombe bien, car j’ai pu tester ce modèle des sentiers enneigés de l’Ubaye Snow Trail jusque dans la boue de La Pastourelle.

Mais avant toute chose, un petit tour du propriétaire s’impose. Pour cette quatrième évolution de la Speedcross, Salomon a retenu trois caractéristiques : accroche, dynamisme et légèreté. Une légèreté somme toute très relative, car la dernière ­Speedcross affiche tout de même 320 g sur la balance en 44,5. Mais contrairement à certains modèles, je n’ai pas ressenti ce poids, qui n’est pas un frein à la performance. La Speedcross reste très dynamique et permet de relancer sans soucis lorsque le besoin s’en fait ressentir.

L’adhérence comme maître mot

C’est bien sur les terrains accidentés et boueux que ce modèle est le plus à l’aise, et il est quasiment impossible de prendre l’accroche en défaut. C’est bien simple, l’adhérence est toujours au rendez-vous ! Dans la boue et même sur la neige, on pose le pied sans aucune appréhension. Pas de glissement de la chaussure, ni de mouvement de la cheville, ça verrouille et ça tracte en toutes circonstances. Et vu la taille des crampons, aucun problème non plus, côté débourrage, la boue n’attache pas du tout à la semelle. Enfin, le pare-pierre remplit parfaitement son rôle, remontant sur l’avant de la chaussure, qui est lui aussi garni de crampons.

Le confort répond également présent, et on enfonce les pieds avec bonheur dans les ­Speedcross 4. Un petit coup de serrage rapide QuickFit plus tard, et on glisse les lacets sous la languette, dans la petite poche prévue à cet effet. Attention tout de même à bien choisir votre taille, car ce modèle semble être un peu plus étroit que la version précédente. Les pieds larges pourraient donc s’y trouver un peu à l’étroit ! Autre petit bémol tout de même du côté de la flexibilité de la chaussure, forcément limitée par la rigidité de ces gros crampons. En revanche, la durée de vie de cette gomme, plutôt tendre, semble tout à fait correcte, même si l’usure sera sans doute plus conséquente en cas d’utilisation sur des terrains plus secs. 

Les notes de Jogging

  • Amorti : 3/5
  • Stabilité : 4/5
  • Dynamisme : 4/5
  • Accroche : 5/5
  • Confort : 4/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5

Poids constaté : 320 g en 44,5

Prix : 130 €