Le test de la Polar M430

Le test de la Polar M430
Le

La M430, nouvelle venue dans la gamme Polar, ne s’embarrasse guère de gadgets, préférant aller à l’essentiel. Pour un résultat plutôt convaincant…

Chez Jogging, on défriche et on teste tout ce qui nous passe au poignet. Prenons cette Polar M430. A priori, pas de quoi s’inquiéter : ce modèle s’inscrit dans la lignée de la M400, tout en intégrant le capteur cardio poignet de la M600. Mais, s’il fait (presque) parfaitement tout ce qui lui est demandé, il ne parvient pas à sortir du lot.

Commençons par les sujets qui fâchent : la conception du nouveau connecteur USB à l’arrière du boîtier fait que le câble a tendance à se détacher. Pas très pratique en cas de transfert de données, synchronisation ou mise à jour (certes, il y a le Bluetooth, mais c’est plus long). Autre point à améliorer : une autonomie de 7h30 constatée en mode GPS (8 h selon Polar) qui oblige à des recharges fréquentes et empêche l’utilisation de la M430 sur des épreuves très longues. Toutefois, vous pouvez régler le GPS pour qu’il vous localise toutes les 30 secondes ou toutes les minutes, ce qui augmentera l’autonomie.

Un cardio très précis

Passons aux bonnes nouvelles avec, en particulier, la surprise du test : le capteur cardio poignet. Même s’il met une petite minute à « attraper » la bonne fréquence cardiaque (FC), un comparatif avec une ­Garmin 235 couplée à une ceinture thoracique montre que, par la suite, la M430 fait preuve d’une précision plus que satisfaisante, même lors de brusques montées de la fréquence cardiaque, là où de nombreux modèles ont tendance à décrocher. Même constat sur la précision du suivi GPS – avec un signal en général capté en moins de 30 secondes –, excellent même au milieu des immeubles ou dans les sous-bois. Notez, cependant, que la trace prend un peu large dans les virages. L’altimètre, qui n’est pas barométrique mais lié aux données GPS, manque aussi de précision, ce qui donne un résultat, par exemple, de 207 m de D+ enregistré sur une sortie qui en comportait plus de 270… Les écrans des trois profils de course (course, trail et tapis) sont totalement personnalisables (allure, distance, chrono, ­fréquence cardiaque…). Rien de révolutionnaire, on est dans le simple et l’efficace. Quelques options ­supplémentaires disponibles : des tours automatiques (tous les kilomètres, par exemple), la possibilité de verrouiller la zone cardiaque dans laquelle vous vous trouvez (vous serez alerté si vous en sortez), l’option de guidage « retour au point de départ »…

 

 

Coach perso

À noter la bonne idée de Polar, via sa plateforme Flow : vous indiquez la date et la distance (5 km, 10 km, semi ou marathon) de votre prochaine course, la date à laquelle vous souhaitez commencer votre préparation ainsi que quelques informations (combien de séances par semaine, quelle durée pour ces séances, votre état de forme…) et, à partir de là, Flow vous livre un programme d’entraînement que vous pouvez envoyer à la montre. Le jour de chaque séance sera indiqué dans le calendrier de la montre, vous n’avez plus qu’à vous laisser guider. C’est aussi sur cette plateforme que se fera l’analyse complète de votre séance avec la carte de vos exploits, le résumé de la sortie (durée, distance, allure…) mais également votre évolution au fil des semaines/mois/années, avec en particulier l’utilisation du « Running index » (pour résumer, votre niveau de performance). Sympa pour se rendre compte que, oui, on a progressé, même si on n’en a pas toujours conscience. Petit bémol : les temps de récupération conseillés me semblent un brin trop longs (un problème que l’on retrouve également chez Garmin). Dernière fonctionnalité : la M430 peut vous indiquer votre VO2max par un « test » qui consiste… à vous allonger au calme pendant deux minutes. Résultat peu convaincant pour moi, avec une donnée inférieure de 6 ml/kg/min à celle donnée par un test en laboratoire effectué moins d’un mois auparavant. 

Fiche technique : M430

  • Poids constaté : 52 g
  • Autonomie constatée en mode GPS : 7 h 30
  • Capteur cardio au poignet
  • Prix : 229,90 €

Les notes de Jogging International

  • Précision du cardio poignet : 4/5
  • Précision des traces GPS : 4/5
  • Facilité d’utilisation : 4/5
  • Personnalisation : 3/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5

Verdict

La Polar M430 est un modèle milieu de gamme qui remplit parfaitement son office, mais sans aucune fantaisie, malgré l’intégration de quelques métriques de course à pied (longueur de votre foulée ou votre cadence) et du désormais traditionnel tracker d’activité quotidienne. Plutôt instinctive et facile d’utilisation, cette montre sera un choix à considérer par les coureurs réguliers qui se concentrent sur l’essentiel.