Le test du sac Uswe Vertical 4

Le test du sac Uswe Vertical 4
Le

Comment faire pour qu’un sac ne bouge pas sur le dos ? Une question qui tiraille tous les fabricants et à laquelle Uswe apporte une réponse innovante… et très efficace !

Deux bretelles, un grand compartiment pour accueillir du matériel ou une poche à eau, et une multitude d’autres petites poches pour ranger téléphone, gels et autres barres. Sur le papier, la recette pour confectionner un sac à dos de trail n’a pas l’air très compliquée… Et, souvent, lors d’un essai en magasin et une fois les sangles bien réglées, tout semble aller pour le mieux. Cependant, il arrive que les choses se gâtent, une fois le sac chargé à ras bord. Ça bringuebale à droite, ça tangue à gauche et ça oscille de haut en bas ! Rien de plus désagréable lors d’un entraînement ou d’une course. Forte d’une solide réputation dans le monde du VTT, la marque suédoise Uswe se lance dans le trail en France et propose sa vision du sac à dos léger option « rienkibouge » !

Efficacité bluffante

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce modèle Vertical 4 fait dans l’originalité au niveau de son système d’attache. On retrouve, en effet, en lieu et place du duo bretelles et sangles ventrales, un harnais à quatre points de fixation. Appelé « No More Dancing Monkey » dans la langue de Shakespeare, que l’on pourrait traduire par « Fini le singe qui danse » (on vous laissera seul juge de cette formule), le système se révèle bluffant d’efficacité. La petite taille de ce sac (4 l de contenance en tout) couplé à ce harnais est sans aucun doute une des meilleures ­solutions sur le marché. L’autre originalité ­réside dans l’absence de taille, puisqu’un astucieux système d’attache avec des Velcro permet d’agrandir ou de rétrécir les sangles latérales à votre guise. Les bretelles sont elles aussi réglables et, une fois le tout ajusté, le maintien est parfait. C’est bien simple, il ne bouge plus d’un iota, et on a l’impression de ne rien porter, tant le sac épouse le corps au plus près.

Confort de haut niveau

Côté hydratation, une poche à eau de deux litres prend place dans le compartiment principal, amplement suffisant pour des sorties ou des courses sur courtes et moyennes distances. Votre téléphone portable trouvera sa place dans le petit filet prévu à cet effet, testé et approuvé. Même si celui-ci ne dispose pas de fermeture, le précieux smartphone ne bougera pas et restera au sec, bien isolé de l’humidité ou de votre transpiration. Une autre poche, plus grande, permet d’emporter les barres, gels ou autres petits accessoires utiles. Ici non plus, pas de fermeture, mais la compacité du Vertical 4 et la présence de la poche à eau permettent de ­caler le tout et participent au confort ressenti une fois le sac sur le dos. On regrettera tout de même l’absence de poches ou de rangements extérieurs, ce qui oblige à enlever le sac pour piocher dedans. Autre bémol et non des moindres : le prix. En effet, à 130 € le bout, c’est un sacré budget pour un sac de cette (petite) taille. 

Les notes de Jogging International

  • Poids : 5/5
  • Confort : 5/5
  • Fonctionnalité : 4/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5

Fiche technique

Harnais à 4 points de fixation, poche à eau Shape-Shift 2 l, poche imperméable pour smartphone, volume 4 l

430 g sans la poche à eau, disponible en noir/rose/jaune.

Prix : 129,95 €