Le test du brassard connecté Shapeheart

Le test du brassard connecté Shapeheart
Le

Shapeheart propose aux coureurs de suivre leur fréquence cardiaque non pas grâce à une montre, mais simplement avec son brassard pour smartphone. Une technologie prometteuse, mais qui connaît cependant quelques limites…

À toute musique son rythme. La course à pied n’est pas différente : le cœur en chef d’orchestre, la fréquence cardiaque (FC) en métronome. Pas de « tic-tac » entêtant pour le coureur, mais un cardio-fréquencemètre qui, aujourd’hui, prend majoritairement deux formes, à chaque fois liées à une montre : la ceinture thoracique ou le capteur optique placé au poignet.

Le but de la jeune start-up française Shapeheart est de permettre aux sportifs ne possédant pas un tel matériel mais utilisant une appli de course à pied sur leur téléphone d’avoir accès, eux aussi, à leurs données de fréquence ­cardiaque. Le produit prend la forme d’un brassard pour smartphone, équipé d’un capteur de FC. La connexion Bluetooth de votre téléphone activée, il vous suffit ­d’appairer le capteur, puis de paramétrer votre appli running, afin qu’elle soit reliée au Shapeheart. La manœuvre ne m’a pas demandé plus de deux minutes sur les trois plateformes que j’ai testées : Nike+, Runkeeper et Endomondo. Selon ses créateurs, Shapeheart est compatible avec « presque toutes » les applis du marché (sauf celles liées aux fabricants de montres, comme Garmin Connect, Polar Flow…).

Technologie maîtrisée

On en vient au cœur de la question : les données fournies par le capteur sont-elles fiables ? Selon les concepteurs, le Shapeheart ferait mieux que les cardios poignets et aussi bien que les meilleures ceintures thoraciques. Pour le juger, rien de mieux que quelques sorties en mode « sur­équipé » : une Garmin Fenix 5 pour le cardio poignet à gauche, une Suunto Ambit3 Run à droite avec sa ceinture thoracique, et le Shapeheart au biceps. Une centaine de kilomètres en six séances pour les résultats suivants : si le cardio poignet met un peu de temps pour capter la fréquence en début de sortie (une minute en moyenne), le Shapeheart et la ceinture sont immédiatement opérationnels. Passé ce moment de flottement, je me retrouve avec une FC moyenne de 156 BPM (battements par minute) avec le capteur poignet de la Garmin, 159 avec le Shapeheart, et 161 avec la Suunto et sa ceinture. Sur les fréquences les plus basses, les trois sont quasiment en mode « copier-coller » tandis que, en m’approchant de ma FCM (fréquence cardiaque maximale), le différentiel entre la Garmin et les deux autres peut monter à près de 5 %, le capteur poignet ayant tendance à la sous-estimation. Les performances du Shapeheart semblent donc fidèles aux promesses.

Cependant, je vois quelques bémols. D’une part, impossible de visualiser sa FC en cours d’entraînement, sauf à détacher le téléphone du support aimanté. Le geste n’est pas compliqué, mais a-t-on vraiment envie de se prêter à ce petit exercice ­plusieurs fois lors d’une sortie, surtout quand on doit consulter les données au milieu d’un fractionné ? Il faudra donc attendre la fin de la séance pour voir ce qu’il en a été. Instructif, mais frustrant. D’autre part, le brassard est assez lourd et on met un peu de temps à s’habituer à sa présence sur le biceps. Les kilomètres s’enchaînant, on peut ressentir une certaine gêne. Notez, néanmoins, que sa conception permet d’éviter toute irritation. 

Verdict

Au final, ce produit s’adresse à une population bien précise : les coureurs assez assidus pour souhaiter connaître leur fréquence cardiaque, sans pour autant vouloir investir dans une montre GPS. La technologie est efficace, c’est un fait, mais cela suffira-t-il à Shapeheart pour trouver son public ?

Fiche technique

  • Shapeheart : brassard pour smartphone intégrant un capteur de FC.
  • Accessoires : « winter kit », attache élastique permettant d’utiliser le Shapeheart sous un tee-shirt ou une veste manches longues.
  • Autonomie annoncée : 25 heures.

Prix : 109 €

Les notes de Jogging International

  • Praticité : 3/5
  • Vitesse d’acquisition de la mesure : 5/5
  • Précision de la mesure : 4,5/5
  • Poids : 2,5/5
  • Confort : 3,5/5
  • Rapport qualité/prix : 3/5