Le test du soutien-gorge de sport Anita Momentum

Le test du soutien-gorge de sport Anita Momentum
Le

Ne pas avoir les seins de Lolo Ferrari est plutôt un avantage quand on est passionnée de course à pied. Alors que, d’habitude, je choisis une brassière en faisant plus attention au style qu’au maintien, j’ai dû totalement revoir ma manière de penser avant d’enfiler ce soutien-gorge sportif.

Pour préparer ce sujet, professionnelle que je suis, j’ai fait quelques recherches (pas une thèse non plus) sur les effets du sport sur les seins. De suite, j’ai compris pourquoi on se doit de faire attention à ce que l’on porte. Saviez-vous que selon le sport pratiqué, le sein peut peser jusqu’à cinq fois son poids, non mais incroyable ! Mon petit 90B de quelques 400 g se retrouve à faire 2 kg pendant mon footing, la poitrine se balance de 9 cm lors de chaque foulée et donc de 84 m pendant une course de 1 km. Plus de 3,5 km sur un marathon… C’est sportif un nichon ! Je regarde donc mon soutien-gorge Anita d’un autre œil. D’accord, il n’est pas aussi sexy que ma brassière préférée, mais il a plutôt l’air de savoir de quoi il parle en termes de protection de poitrine.

Jusqu'à l'oublier

Je pars donc pour mon test de soutien-gorge de course. Premier avantage frappant, il s’attache comme un soutien-gorge, avec trois agrafes bien solides, donc plus besoin de se contorsionner pour enfiler une brassière ultra-serrée ni de couper son souffle pour l’enlever au retour de l’entraînement, toute transpirante et collante. Terminé les luxations d’épaules pour ôter sa brassière, ne reste plus qu’à dégrafer. Un truc que l’on sait toute faire, même les mecs y arrivent.

Dès mes premières foulées, je me rends compte du confort… En fait, non, je me rends compte de rien, car j’oublie complètement qu’il existe ! Ma poitrine est tellement bien maintenue que je ne ressens pas l’effet du ballottement (les 2 kg et tout ça). De plus, la bi-matière – un tissu éponge côté peau qui absorbe l’humidité et un tissu brillant côté extérieur qui absorbe la chaleur – garde ma poitrine au sec et au frais, ce qui est très confortable.

Rester concentrée

Pas besoin non plus de se soucier du maintien des bretelles, le serrage se fait facilement et les bretelles n’ont pas cette désagréable manie de tomber le long de vos épaules, ce que je pensais uniquement réservé aux brassières croisées. Dernier point, qui ne me concerne pas personnellement, ce soutien-gorge est disponible pour les bonnets profonds, et grâce aux différents avantages que je vous ai énuméré plus haut, il vous évitera l’inconfort durant votre course, pour vous permettre de rester concentrées uniquement sur votre foulée, ou sur les jolies choses que vous êtes amenées à croiser…

Verdict

Lorsque l’on court un peu, on comprend vite pourquoi la tendance no-bra n’a pas aussi bien percée dans le running que la tendance barefoot. Pour une course en toute liberté, votre poitrine se doit d’être bien enveloppée et on peut dire que sur ce point, le soutien-gorge Anita Momentum fait parfaitement le job.

Fiche technique

  • Soutien-gorge de sport Anita Momentum
  • Disponible du bonnet A à H et tour de poitrine de 80 à 120.
  • Les bonnets sont préformés et sans coutures. Le dos, avec fermeture trois agrafes, est composé d’un filet microfibre aéré et respirant.

Prix 59,95 €

Les notes de Jogging International 

  • Maintien 5/5
  • Confort 5/5
  • Esthétique 2/5
  • Ventilation 4/5
  • Rapport qualité/prix 3/5
  •