Test chaussures : Skechers Go Meb Speed 3

Test chaussures : Skechers Go Meb Speed 3
Le

Quoi de mieux que de chausser les chaussures d’un vice-champion olympique (Athènes 2004) et double vainqueur de marathons majeurs (New York 2009 et Boston 2014) pour s’offrir de belles sensations de vitesse ?

La Skechers Go Meb Speed 3 n’est autre que la chaussure du marathonien Meb Keflezighi. Le coureur américain a d’ailleurs couru les « trials » (épreuves qualificatives pour les JO) avec ce modèle, chaussant la version « Elite », spécialement élaborée pour l’évènement, une fois à Rio. Courir avec une paire de runnings utilisée par un coureur de ce niveau, c’est forcément enclencher le mode vitesse. La Go Meb Speed 3 est en effet taillée, pour un amateur, pour les épreuves courtes distances ou les entraînements sur piste.

Fermeté et minimalisme

Pas de concession, la chaussure offre le minimum au niveau amorti. Alors que la marque de fabrique de Skechers est le confort et le toucher moelleux, à l’image de la série Go For Run, ici, on est dans le ferme. Très ferme même. Du coup, dès les premières foulées, ça « envoie » sec. Les chaussures répondent avec une efficacité croissante au fur et à mesure que l’on accélère la cadence. Hormis pour les coureurs très légers, le modèle Speed de la marque américaine est à utiliser sur les séances ne dépassant pas l’heure. Au-delà, le manque d’amorti se fait sentir. Attention, Skechers a un goût certain pour le minimalisme. Les Go Meb Speed 3 offrent un drop de 4 millimètres. Surtout, la forme en « banane » de la semelle interdit quasiment toute attaque talon. Pour exploiter le potentiel de la chaussure, le recours à l’avant ou au médio pied est donc incontournable. Le dynamisme est d’autant plus flagrant que la Go Meb joue à fond la carte de la légèreté : 196 grammes en 42. Impressionnant !

Adhérence...sauf sur le mouillé ! 

Côté technologies, l’alchimie entre la semelle intercalaire 5GENTM et la plaque Dupont Delrin assure un rendement optimum tout en apportant un maintien et une stabilité de qualité. Au niveau accroche, sur route comme sur tartan et même sur chemins stabilisés, la semelle de la Skechers est irréprochable. Seul point d’attention, sur sol humide, les phases d’accélération ou de décélération brutales peuvent générer des pertes d’adhérence. Ce n’est pas Meb Keflezighi qui nous contredira. Si le coureur s’est raté au niveau classement (33e en 2h16’46) il a fait le show sur la ligne d’arrivée à Rio cet été. Se retrouvant ventre au sol suite à la glissade provoquée par la pluie brésilienne, l’athlète américain ne s’est pas démonté et a enchaîné sur une série de pompes… L’image a fait le tour de la planète.

Côté chaussant enfin, même si pour la Go Meb le confort n’est pas l’axe prioritaire, le mesh GOknit, sans couture, s’avère très agréable. Relativement épais, le concept épouse agréablement le pied tout en apportant un maintien efficace. Pas de doute, la Go Meb comblera les coureurs qui veulent lâcher les chevaux. Les corridas de fin d’année proposent un format idéal pour exploiter tout le potentiel du modèle !

Les notes de Jogging International

  • Amorti 2/5
  • Stabilité 4/5
  • Dynamisme 5/5
  • Flexibilité 4/5
  • Confort 3/5
  • Rapport qualité-prix 3,5/5

Usage et terrain Route et piste jusqu’à 10 km pour les coureurs de +60 kg, jusqu’au semi pour les coureurs de -60 kg

Type de pied Universel

Poids constaté 196 g en 42

Prix 125 €