Le test de la veste imperméable Mizuno 20K

Le test de la veste imperméable Mizuno 20K
Le

Les sorties sur sentiers forestiers et la météo incertaine de ce début d'année sont autant de bons moyens d’évaluer la nouvelle veste imperméable et coupe-vent proposée par Mizuno.

Lorsque l’automne est aux abonnés absents et que l’on passe de l’été à l’hiver en quelques jours, mieux vaut être prévoyant et avoir de quoi s’équiper. Les semaines passées à s’entraîner dur ne doivent pas être gâchées par un coup de froid. Alors que la plupart de mes séances se font tard le soir et par tout temps, une bonne veste reste la base de l’équipement nécessaire pour ne pas se laisser surprendre. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse noir, je ne suis pas habitué à renoncer pour une question de conditions climatiques. Je crois que je prends même un certain plaisir à courir lorsque la pluie fouette mon visage. Tant mieux, la veste Mizuno 20K est faite pour braver les éléments !

Premier coup d’œil

Côté look, pas question de passer inaperçu : avec ce vert pomme plutôt flashy mais pas si répandu, on ne risque pas de me louper. Pas plus mal pour courir en zone urbaine de nuit... Côté finition, c’est haut de gamme. Les coutures thermocollées et la fermeture Eclair étanche montrent que rien n’a été laissé au hasard. Dernier point important pour cette prise en main : le compactage. En tant que traileur, je vérifie toujours cette caractéristique. Et c’est très concluant. Pas de poche dédiée, mais en roulant le tout dans la capuche, la veste ne prend que très peu de place.

Thermorégulation efficace

Sortie parisienne début novembre, ça bruine, on se faufile entre quelques voitures avant de rejoindre les quais et de faire monter le cardio. Avec un simple tee-shirt en dessous, on est déjà très bien protégé. Toute la sortie est effectuée avec une vraie sensation de protection contre le froid et laisse apprécier une respirabilité relativement bonne de la veste. En effet, la sueur n’a pas trop stagné, je suis humide mais pas trempé, malgré deux séries de 10 fois 30-30 qui m’ont achevé.

Pare-pluie sans faille

5 km pour regagner mes pénates et une vraie averse qui s’invite. Je mets la capuche et ne traîne pas. C’est vrai qu’au niveau de la tête, la protection est bien pensée : capuche ajustée, petite membrane autour du visage pour garder les cheveux au sec et, ultime détail, visière pour que l’eau ne coule pas directement sur le visage. Couplées à un niveau élevé d’imperméabilité de l’ensemble, ces caractéristiques m’ont permis de rester plutôt sec. Je me vois bien l’emporter sur des sorties plus sauvages.

Verdict

Encore une fois, Mizuno fait mouche avec un équipement textile technique très bien pensé et sans détails gadgets. On va à l’essentiel, on constate les résultats positifs sur le terrain, c’est tout bon ! Parfaitement protectrice et suffisamment respirante, la veste 20K est polyvalente. Routards et traileurs pourront l’utiliser sans hésiter pour parer les imprévus de l’hiver aussi bien que pour partir à l’aventure. Deux coloris sont disponibles : mon vert flashy et le bleu contentera ceux qui souhaitent conserver un peu de discrétion.

Fiche technique

Veste coupe-vent et imperméable, liberté de mouvements préservée. Capuche à trois empiècements avec visière intégrée, insert élastique tour de visage dans la capuche, poche zippée frontale, coutures thermocollées…

Tailles : du S au XXL

Prix : 160 €

Les notes de Jogging International

  • Poids 4/5
  • Confort 5/5
  • Respirabilité 4/5
  • Protection 5/5
  • Esthétique 4/5
  • Rapport qualité prix 5/5
  •