Kalenji Kiprun trail XT6 - Un modèle accrocheur

Kalenji Kiprun trail XT6 - Un modèle accrocheur
Le

Poursuivant sur sa lancée, Kalenji offre avec cette XT6 une chaussure qui réussit à concurrencer les « gros » du marché pour un prix réduit.

Si les modèles route de Kalenji avaient depuis quelques temps une place de choix dans ma « chaussurothèque », il aura fallu attendre la sortie de la Kiprun XT5 pour qu’un produit dédié au trail ne me donne entière satisfaction. Pas de suspense, la XT6 poursuit les bonnes œuvres de son aînée. D’abord en proposant une accroche remarquable, sans doute l’une des meilleures du marché. Il faut dire que les crampons de la bête, 5 mm au garrot, sont d’une efficacité redoutable sur les terrains les plus techniques. Emmenées en balade dans une boue à la fois épaisse et glissante ou sur des sections en fort dévers, les XT6 n’ont pas bronché.

 

Autre atout appréciable : le débourrage (capacité des crampons à évacuer la boue, les cailloux, etc.) est presque optimal, évitant à la chaussure de s’alourdir et de perdre en efficacité à cause de l’accumulation de matière sous la semelle. De même, les chaussures bénéficient d’une excellente stabilité, ce qui fait que l’on se sent à tout moment en sécurité. Et le pare-pierres, qui a fait une petite crise de croissance depuis la XT5, n’y est pas pour rien… Un bémol cependant : sur les pierriers mouillés , la XT6 est moins à l’aise, tout comme sur les sections routières ayant subi les assauts de la pluie. Mais, dans ce dernier cas, on est clairement pas dans l’univers du modèle Kalenji, orienté 100% trail.

Confort au rendez-vous

Question confort, après des premières foulées que l’on peut trouver un peu rudes, on s’habitue assez vite : l’amorti n’est clairement pas le plus « moelleux » du marché, particulièrement quand on attaque de l’avant-pied, mais cela permet en contrepartie un dynamisme plus que correct malgré un poids pas vraiment plume. Le chaussant, très accueillant sans être trop large, participe à cette impression de bien-être une fois les XT6 aux pieds, même si on les aurait aimées un peu plus souples.

Autre atout de taille : la XT6, tout comme son aînée, vieillit plus que bien, même si nous n’enregistrons, au moment d’écrire ce test, qu’environ 200 km avec : les crampons n’ont pas bougé, le mesh est (presque) comme neuf et, de façon globale, on la prendrait facilement pour une jeune première. Au final, on se retrouve avec un modèle aux qualités très similaires à la Mizuno Mujin 3. Mais la Kalenji présente un avantage non négligeable dans sa lutte face aux mastodontes du secteur : un prix plus qu’attractif, puisqu’il ne faut compter que 80 € (bon, d’accord, 79,99 € pour ceux qui sont au centime près) pour en faire l’acquisition. Un tarif qui ne signifie nullement que la XT6 est à réserver aux débutants ou aux traileurs occasionnels, tant la qualité du produit ne se juge pas, ici, à l’aune des euros à débourser…

 

Fiche technique

Amorti 3,5/5

Stabilité 4/5

Accroche 5/5

Dynamisme 3,5/5

Flexibilité 3/5

Confort 4/5

Rapport qualité-prix : 4,5/5

Usage et terrain : Entraînement et compétitions trails techniques

Type de pied : universel

Poids constaté : 368 g en 44

Prix : 79,99 €, 84,99 € pour la version waterproof