Publi-rédac

Le tapis de course, un équipement à découvrir.

tapis proform
Le

La nuit qui tombe tôt, l’arrivée du froid et les aléas météo sont autant de raisons de remettre à plus tard une séance de course… Ou de passer au tapis, qui présente bien des avantages.

- Pratique, efficace, rassurant ! Le tapis de course est d’abord un équipement qui va vous éliminer du stress. Vous ne pensez plus à la météo et à vos conditions de course a priori défavorables. Et vous vous éviterez même une bonne part des courbatures qu’induit souvent la course dans le froid ou la pluie. Vous préservez votre système musculaire et articulaire. La machine vous permet également de vous concentrer sur votre rythme, votre objectif de course. Efficace, à coup sûr !

- Travaillez votre technique et votre vitesse ! Sur tapis, vous allez progressivement améliorer votre foulée, votre posture et plus globalement votre technique de course. Parfois, la course en extérieur ne nous permet pas ce travail approfondi pourtant très bénéfique afin de préserver votre corps des impacts de ce sport. Nombre d’utilisateurs vous le diront, le tapis est quasiment l’idéal pour travailler les allures spécifiques correspondant à un objectif course, à imprimer une cadence. Il suffit de programmer la vitesse et de se laisser aller. Le tapis imprime le rythme et vous prémunit aussi contre le risque d’aller trop vite !

- Profitez des multiples options ! Le plus souvent pourvu d’options, le tapis de course vous permet de varier vos séances ou les différentes phases d’une même séance. Outre le travail des allures, déjà évoqué, vous pouvez aussi jouer avec l’inclinaison de la piste de course, jusqu’à envisager une véritable séance de côte. Enfin, plus de souci avec le suivi de vos séances : la programmation vous permet de lancer votre session d’entraînement et de ne plus vous soucier de rien… Sauf de courir.

Nos conseils…

> S’hydrater plus et... rester vigilant. Faute de ventilo bien dirigé, sur tapis, on transpire davantage. Il faut donc s’hydrater plus. Tout en évitant de renverser de l’eau pour ne pas glisser bêtement sur la piste ! Un accident banal, tout comme celui qui, au démarrage ou à l’arrêt du tapis, se solde par une entorse. Donc, à l’intérieur, on redouble d’attention.

> Ne pas pousser trop loin. A l’extérieur, la vitesse varie toujours un peu. Sur tapis elle reste constante : à FC identique, le ressenti d’effort est plus important. Alors gare à l’épuisement. Le tapis, c’est bénéfique à condition de pratiquer à petite dose. Trop souvent, trop longtemps, avec trop de pente, on dépensera plus de calories mais on risque d’accumuler fatigue musculaire et courbatures.