Focus sur les solaires

Lunettes de couse à pied
Le

Les lunettes de soleil s’imposent plus que jamais dans la panoplie du coureur. Comment ne plus choisir vos verres solaires à l’aveugle ? Ouvrez grand les yeux…

Si vous ne courez que la nuit, vous n’êtes pas concernés. Si, à l’inverse, vous êtes un adepte de la course au soleil, cessez de choisir vos lunettes de soleil sur les seuls critères du look et du hasard ! On ne fera pas l’injure de rappeler l’importance de se protéger les yeux si la luminosité perdure pendant votre session. Les risques que les rayons ultra-violets font peser sur l’œil ont de quoi faire passer le goût de l’été… À moins d’avoir le réflexe utile, en portant à chaque sortie des lunettes de protection adéquates. Au-delà de cette gestion du risque, elles réduiront votre fatigue oculaire, augmenteront votre visibilité, et vous éviteront les désagréments du vent, d’une poussière ou d’un moustique dans l’œil. Aujourd’hui, de nombreuses marques proposent des modèles adaptés aux sports de plein air, et donc au running, avec parfois la possibilité d’insérer des verres correcteurs voire de mettre des verres adaptés à votre vue. L’adaptation se traduit par plus de légèreté, de résistance de confort.

Quels critères ?
Le premier critère de choix doit rester la qualité filtrante du verre, un indice de protection correspondant aux différents niveaux d’ensoleillement. Des verres de catégorie 3 vous protégeront efficacement ; et de catégorie 4 si, trailer ou raider, vous courez en altitude. Dans les deux cas, il est important que les verres soient enveloppants pour aussi offrir une protection latérale, et qu’ils répondent aux normes CE pour une meilleure sécurité. Leur couleur importe peu : même si chaque teinte possède une qualité propre, cela relève davantage du bien-être, voire de la mode.

En second, la résistance. Incassables et légers, les verres organiques (notamment en polycarbonate) sont à préférer aux minéraux. Vérifiez cependant qu’ils bénéficient d’un traitement anti-rayures. Légèreté et confort viennent ensuite. C’est, d’une part, une monture en matériau plastique ultra-léger. Ce sont, d’autre part, un étrier nasal et des branches qui assurent un maintien parfait durant l’effort, au point même de nous faire oublier qu’on porte des lunettes. Prenez le temps d’essayer plusieurs modèles, comme vous le faites pour vos chaussures. L’offre est telle qu’il en existe forcément un qui semblera avoir été spécialement créé pour vous ! Et avec de la chance, il se peut qu’il réponde à vos critères d’esthétique personnelle, en terme de design et de couleur de monture. Car la chose est entendue : se protéger les yeux ne signifie pas qu’il faille cesser d’être vu…