Des chaussures plus légères amélioreront-elles mes chronos ?

chaussure
Le

Mon record sur 10 km est de 39 mn, performance réalisée avec des chaussures qui me conviennent parfaitement, mais pesant 420 grammes (je fais du 42 ½). J’envisage d’investir dans une chaussure de compétition pesant 200 grammes de moins. Quelle amélioration puis-je espérer du seul fait de cette économie de poids ?

L’amélioration risque d’être théorique

L’amélioration théorique est d’environ 45 secondes sur 10 km. Mais il ne s’agit que de théorie. Une chaussure de 220 grammes sacrifie forcément l’amorti et la stabilité. Les systèmes musculaires et articulaires se fatiguent plus vite si l’amorti et surtout la stabilité sont moins bons. Il n’y a pas que le système cardio-vasculaire qui compte dans la course, même si c’est le plus important. Cependant, un coureur jeune (disons de moins de 35 ans) et s’il est bien entraîné, pourra sacrifier l’amorti sur un 10 km, car son système locomoteur (pieds, jambes…) participent naturellement à l’amorti (c’est de moins en moins le cas en avançant en âge). De plus, s’il a la chance d’avoir les pieds dits « universels » (mais cela ne concerne vraiment que tout au plus 15 % des individus) la stabilité de la chaussure n’a pas d’importance. S’il s’agit en plus d’un coureur d’excellent niveau, disons valant moins de 33 mn sur 10 km, une chaussure pesant 200 gr de moins sera un avantage. Pour vous, à votre niveau, même sans connaître votre âge ni les caractéristiques de vos pieds, il est peu probable que des chaussures aussi légères vous fassent gagner du temps. Si vous êtes plus ou moins pronateur elles risquent même de vous en faire perdre. Pour des distances longues, marathon et plus, il ne faut jamais (je dis bien jamais) sacrifier amorti et surtout stabilité pour un gain de poids, même si l’on est jeune et d’un bon niveau. Bien sûr, deux modèles légers de même poids peuvent être de conception et de qualité très différentes ; l’un pourra avoir moins sacrifié la stabilité que l’autre. Il n’est pas rare de voir des chaussures relativement lourdes ne pas assurer non plus une bonne stabilité.
Il faut aussi être conscient qu’une chaussure très légère sera forcément plus fragile, s’usera plus vite et surtout risquera davantage de s’affaisser et de se déformer, donc de perdre ses qualités, surtout si l’on est lourd. L’erreur la plus fréquente est de choisir ses chaussures sur des critères de poids de la chaussure.