A toute vitesse !

A toute vitesse !
Le

Coureur de 5 et 10 km ou simple amoureux de la vitesse, voici dix entraînements qui vont vous donner des ailes. Mais il va falloir (un peu) souffrir avant !

Nous vous proposons dix séances qui vont vous permettre de vous préparer au mieux aux distances les plus courtes. Mais même ceux qui n’ont pas de course en vue pourront en tirer des bénéfices, surtout s’ils ont l’habitude de multiplier les sorties plus ou moins longues à vitesse constante, sans jamais sortir de leur zone de confort. Intégrez une ou deux de ces entraînements dans les deux mois précédant votre course, en les faisant de préférence sur piste ou, a minima, sur une voie au sol régulier et sans dénivelé.

1. 2 par 2

Le but : Cette session s’adresse spécifiquement aux coureurs de 10 km. En se « retenant » sur la première fraction puis en accélérant dur les deux suivantes, ils vont apprendre à lutter contre l’envie de commencer leur course de façon trop rapide tout en simulant, sur les deux derniers kilomètres, les conditions de fin de course, avec l’accumulation de la fatigue.

Le déroulement : Après 20 minutes d’échauffement ponctuées de 5 lignes droites, courez 3x3 km avec 3 minutes de récupération entre chaque fraction. La première fraction sera courue 15 s/km plus lentement que votre allure 10 k, la deuxième à votre allure 10 km et la dernière 15 s/km plus rapidement que votre allure 10 km. Donc, si vous courez un 10 km en moyenne en 50 minutes, la séance sera de 2 km à 5 min 15s/km + 3 min de récup + 2 km à 5 min/km + 3 min de récup + 2 km à 4min45s/km

2. On ne perd pas de temps !

Le but : Une session intense qui va « acclimater » votre organisme à l’allure 5 km.

Le déroulement : Après 20 minutes d’échauffement, courez 4x800 m avec 2 minutes de récupération. Le but est double : vous allez faire la première fraction à votre allure 5 km puis les suivantes légèrement plus rapidement à chaque fois, tout en accélérant sur les 200 derniers mètres de chaque fraction. Puis, après 5 minutes de récupération, faites 3x200 m le plus vite possible, avec 1 minute de récupération.

3. On alterne

Le but : Une autre session difficile mais qui vous mettra en confiance avant la course. Accélérer le tempo va vous forcer à aller plus vite en ayant déjà fatigué vos jambes.

Le déroulement : 4 à 6x(800m/200m récup/300m/300m récup). Le premier 800 m sera fait à allure 10 km, le premier 300 m à allure 5 km. Puis vous irez légèrement plus vite au fur et à mesure des séries.

4. Des petits tours

Le but : « Réviser » ses allures sur une session tout aussi profitable qu’éprouvante du fait des trois dernières fractions.

Le déroulement : Après 20 minutes d’échauffement et 5 lignes droites, faites 3x400 m à allure 10 km (200 m de récupération) puis 3x400 m à allure 5 km (200 m de récupération). Enfin, le gros morceau : 3x400 m que vous allez effectuer à l’allure la plus rapide que vous pourrez, le but étant de maintenir une allure constante sur les 3 fractions, avec toujours 200 m de récupération.

5. L’envol des 500

Le but : Vous mettre votre allure 10 km dans les jambes. Stéphane Courtois, coach hors stade, fait effectuer cette séance à ses poulains deux semaines puis une semaine avant la course : « C’est vraiment une séance idéale pour que les jambes se « souviennent » de la vitesse souhaitée. »

Le déroulement : Rien de compliqué : vous allez faire 10x500 m (2 minutes de récupération) en « tournant » autour de votre allure 10 km. « Les 3 premières fractions seront légèrement plus lentes, les 4 suivan,tes à allure 10 k et les 3 dernières légèrement plus rapides. »

6. Changement de vitesse

Le but : Vous permettre d’accélérer quand vous êtes fatigué, ce qui va vous aider à bien finir vos courses. Programmez cette séance 4 et 2 semaines avant un 10 km ou un 5 km.

Le déroulement : 4x800 m avec 4 minutes de récupération. Chaque fraction commencera à allure 5 km puis vous accélérerez après 700 m sur la première (donc 100 m plus vite), après 600 m sur la deuxième (200 m plus vite), après 500 m sur la troisième (300 m plus vite) pour, sur la dernière, tout donner sur les 400 derniers mètres.

7. Les 600

Le but : Stéphane Courtois explique : « Beaucoup de coureurs de 10 et 5 km se focalisent sur des séries de 400 m, mais pousser jusque 600 m, avec tout l’inconfort que cela engendre, est un excellent exercice pour le mental en particulier, tout en permettant de maintenir des allures qui ne pourraient l’être sur des séries de 800 m. »

Le déroulement : Commencez par 15 minutes d’échauffement avec 5 lignes droites. Si vous visez un 5 km, faites 6x600 m 10s/km plus vite que votre allure de course (par exemple 4min50s/km si vous visez 25 min). Les coureurs de 10 km feront 8x600 m à allure 5 km. Dans les deux cas, 2 min de récupération entre les efforts.

8. Ça descend mais ça monte

Le but: Une session particulièrement utile pour préparer un 5 km, avec les premières longues fractions qui vous permettent d’imprimer le bon tempo et les plus courtes qui vont vous faire tout donner alors que vous êtes déjà bien entamé.

Le déroulement : Après échauffement, faires 4 fractions de 1600, 1200, 1000 et 800 m à allure 5 km avec 3 min de récupération. Puis faites 2x300 m et 2x200m (1min30s de récupération) le plus vite possible, en maintenant une allure constante sur les 4 fractions.

9. Le grand mix

Le but : Une session rapide entrecoupée par 10 minutes plus « cool » qui permet de varier les allures et les sensations.

Le déroulement : Après votre échauffement, faites 3x800 m (2 min de récupération entre les deux premières fractions, 3 min après la dernière) puis 3x400 m (1min30s de récupération entre les deux premières fractions, puis 5 min après la dernière). Ces 6 fractions seront faites à allure 5 km. Puis faites 10 minutes à allure semi, récupérer 5 minutes et faites 4x200 m le plus vite possible à allure constante avec 1 min de récupération.

10. Simulation !

Le but : L’entraînement ultime pour simuler les conditions de la fin d’un 10 km sur les deux dernières fractions.

Le déroulement : Après 10 minutes d’échauffement, faites 2x800 m à allure 5 km avec 400 m de récupération. Puis faites 6 km à allure semi pour finir par, de nouveau 2x800 m, toujours à allure 5 km avec 400 m de récupération.