Élargissez votre horizon ! (2/2)

Élargissez votre horizon ! (2/2)
Le

A la recherche de nouvelles expériences et défis pour pimenter votre pratique au quotidien? Découvrez la suite de nos idées pour élargir votre horizon !

En piste !

Rares sont les coureurs, en dehors de ceux évoluant au sein d’un club, à aller tâter de la piste de temps en temps. Pourtant, pas besoin d’être un pro de la vitesse pour tirer avantage de l’ovale en y faisant, une fois par semaine, vos séances de fractionné. Stéphane Courtois, entraîneur, propose une séance simple pour un premier contact : « Après votre échauffement, vous allez faire huit tours de piste, soit 2 400 m, en courant rapidement dans les lignes droites et en récupérant dans les virages. Vous allez rapidement vous rendre compte de la différence fondamentale entre un fractionné sur route et son équivalent sur piste ! » Étape suivante : les pointes. « Vos chaussures de course habituelles ne vous permettront pas d’exploiter tout votre potentiel sur piste. Les pointes vont vous permettre d’accrocher la piste est d’être plus efficace sur la phase de poussée. Attention, cependant : ce sont des chaussures légères, avec bien moins de soutien que la plupart des modèles route, utilisez-les donc de manière progressive. » Enfin, quelques règles de base si vous n’êtes pas habitué à fouler une piste : courez toujours dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ; si un coureur arrive derrière vous, laissez-le passer en vous décalant sur la droite, vers l’extérieur de la piste ; le couloir n° 1 est réservé aux coureurs les plus rapides ; avant de stopper votre effort, vérifiez que personne ne se trouve derrière vous.

Faites le lièvre

De nombreuses courses offrent aujourd’hui les services de meneurs d’allure. Mais si vous n’avez pas la chance de le faire de façon officielle, drapeau dans le dos, vous pouvez tout à fait servir de pacer pour un proche. Quelques règles à définir en amont :

  • Quel est le but du coureur que vous accompagnez : réussir un certain chrono ou simplement aller au bout ? Attention : afin de parfaitement remplir votre rôle, il faut qu’il y ait une marge confortable entre l’objectif visé et vos capacités (30 secondes par kilomètre est un minimum. Donc, si votre ami vise 4 h sur marathon, il faudra que vous « valiez » 3h40 pour bien le mener).
  • Êtes-vous là en tant que simple accompagnateur ou êtes-vous chargé de fixer l’allure ?
  • Le coureur veut-il que vous parliez ou l’encouragiez, ou préfère-t-il un accompagnement silencieux? 
  • Devez-vous courir légèrement devant lui/elle ou juste à ses côtés ?
  • Jusqu’où devez-vous le/la pousser quand les choses deviendront difficiles ?

Non-stop

19 032 : c’est le nombre de jours consécutifs durant lesquels le Britannique Ron Hill, champion d’Europe du marathon en 1969, a couru au minimum 1 mile (environ 1,7 km). Un streak de 52 ans et 39 jours qui s’est achevé fin janvier 2017 suite à une alerte de santé. Et si vous aussi, vous tentiez le coup ? Pas obligé de dépasser le demi-siècle, mais pourquoi ne pas vous fixer un mois pendant lequel vous courrez, par exemple, au minimum 5 km par jour ?