Motivez-vous pour vos entraînements du soir !

Motivez-vous pour vos entraînements du soir !
Le

C'est souvent tentant, de laisser tomber la sortie prévue en fin de journée. Que celui qui n’a jamais préféré le canapé aux baskets lève la main ! Allez, on vous livre nos astuces qui vous permettront de franchir le pas de la porte.

C’est en fin d’après-midi et en début de soirée que vous êtes censé pouvoir donner le meilleur de vous-même, puisque ce sont les heures auxquelles votre température corporelle est à son maximum. Mais, dans le même temps, un autre phénomène peut tout faire dérailler : plus la journée avance, plus vos niveaux de cortisol, hormone qui aide votre organisme à tirer de l’énergie de la nourriture, chutent. Et, avec eux, votre motivation. Du coup, alors que vos muscles sont au sommet de leurs capacités, votre cerveau, lui, va jouer le petit diable sur l’épaule, vous poussant à lâcher votre entraînement. Comment faire pour résister à la tentation et partir au combat, malgré tout ?

Succès sucré

Une glycémie (taux de sucre dans le sang) trop basse peut vous affaiblir, vous déconcentrer et vous ôter toute envie de vous lancer dans une séance de fractionné à 19 heures. Si vous devez partir courir en fin d’après-midi ou de soirée et que votre dernier repas a eu lieu à midi, il va falloir relancer un peu la machine. La solution sera de vous offrir un « snack » une heure avant de sortir. Limitez-vous à 150/200 calories, faute de quoi vous serez trop lourd pour courir, et évitez les produits laitiers ainsi que tout ce qui est trop riche en fibres et en lipides. Notre arme de choix : une banane moyenne avec une cuillère à café de miel.

Pause café

La caféine permet une augmentation de la libération de dopamine et de noradrénaline, deux neurotransmetteurs. Résultat : une motivation plus forte et un niveau d’attention plus élevé. En outre, l’adrénaline va augmenter la libération de glucose par le foie, histoire de gagner encore en énergie. Des études (par exemple celle de 2014, menée par le département de santé et de sciences nutritionnelles de l’université de Guelph, au Canada) ont montré qu’une petite tasse de café serré apportant 80 mg de caféine prise une heure avant l’effort boostait les performances de façon significative. Attention, cependant, si vous courez vraiment tard et comptez dormir dans la foulée (ce qui n’est, de toute façon, jamais une bonne idée) !

Au dodo

Si vous manquez de sommeil, il va être difficile de vous motiver pour sortir. Miracle : une simple microsieste de 10 minutes peut vous relancer aussi bien mentalement que physiquement pendant une heure et demie. Pour Gilles Guibard, psychologue du sport, « pas besoin de vous endormir complètement : relaxez-vous, couché sur votre lit, et laissez votre esprit se libérer… ».

Force de l’habitude

Créer une routine que vous observerez une heure avant d’aller courir va vous permettre de ne rien lâcher : remplir votre bouteille d’eau, prendre votre snack, écoutez une chanson qui vous motive… Peu importe le contenu, le but est que ce rituel dise à votre cerveau : « Allez, maintenant, on y va ! »

Photo @Vincent Lyky