La séance qui booste la VMA

La séance qui booste la VMA
Le

Si vous souhaitez développer votre VMA, cette séance pourrait bien vous intéresser !

La VMA – ou vitesse maximale aérobie – s’est imposée comme une mesure pertinente du niveau des coureurs et la référence pour définir les allures de course. Lors d’un entraînement intermittent, l’équipe de la physiologiste Véronique Billat a notamment proposé de calibrer la durée des efforts et des récupérations en fonction du temps limite (Tlim) continu à VMA. Ce temps limite est défini par la durée pendant laquelle un coureur est capable de maintenir 100 % de sa VMA. En pratique, il s’agit de réaliser un test de VMA puis, quelques jours plus tard, de réaliser un autre test continu à VMA afin d’évaluer le temps pendant lequel on peut soutenir cette allure. Le temps couru à VMA correspondra au Tlim à VMA. Une fois ce temps limite connu, la séance de temps limite à VMA prévoit de réaliser cinq répétitions d’une durée égale à 50 % du Tlim à VMA avec une récupération de même durée à 60 % de VMA : 5 x 50 % Tlim à VMA (récup = temps d’effort à 60 % de VMA).

Exemple type de séance : vous établissez, grâce à un test, que vous avez une VMA de 15 km/h. Une vitesse que vous pouvez tenir 14 minutes. Votre séance : 5 x 7 min à 15 km/h avec récupération de 7 min à 9 km/h (60 % de 15 km/h). Une séance de temps limite à VMA par semaine pendant quatre semaines vous permettra d’améliorer aussi bien votre VMA que votre économie de course.