Courir, ça s'apprend ?

Courir, ça s'apprend ?
Le

Faut-il apprendre à courir ? C’est ce que se sont demandé quatre experts à Grenoble face à 900 auditeurs. Une conférence débat exceptionnelle qui, pour la première fois en France, proposait de réunir quatre spécialistes aux horizons et aux opinions différents. Passionnant !

Avec une telle affiche, l’amphi de l’Université de Grenoble Alpes ne pouvait qu’être plein à craquer : sur la même scène étaient rassemblés Blaise Dubois, le Québécois fondateur de la fameuse Clinique du Coureur, Solarberg Séhel, ancien triathlète et concepteur du Light Feet Running, Cyrille Gindre, chercheur en sciences du sport, et Frédéric Brigaud, ostéopathe et créateur de l’EAD (Empilement articulaire dynamique). Avec ces experts, le public espérait sans doute obtenir une réponse claire et tranchée à la question initiale : "Faut-il apprendre à courir ?" Autant vous dire que ce ne fut pas vraiment le cas malgré 2h30 d’échanges très riches et franchement passionnants !

Il est d’emblée apparu que chacun des spécialistes défendait une certaine conception de la foulée : l’EAD pour Frédéric Brigaud, le Light Feet Running pour Solarberg Séhel, les coureurs terriens et aériens pour Cyrille Gindre et l’influence de la chaussure sur la foulée pour Blaise Dubois. Malgré des divergences entre leurs approches – sur lesquelles nous reviendrons très bientôt dans un numéro de Jogging International – les quatre experts se sont rejoints sur deux points :

- D’une part, les coureurs ont tout intérêt à se méfier du marketing des équipementiers qui les poussent vers des chaussures toujours plus protectrices et sophistiquées.

- D’autre part, tout coureur peut tirer des bénéfices à aller vers une foulée plus naturelle, autrement dit plus orientée vers un appui médio-pied ou avant-pied, à condition toutefois de réaliser le changement très progressivement.

Mais, finalement, faut-il apprendre à courir ou pas, vous demandez-vous ? Figurez-vous que la réponse divise. Tandis que Frédéric Brigaud répond clairement oui et prône une attaque avant-pied et une adaptation du pied à l’absence (ou presque) de chaussure, Solarberg Séhel et Cyrille Gindre affirment qu’aucune étude scientifique ne permet d’affirmer que cet apprentissage est nécessaire – ou non. Blaise Dubois estime quant à lui qu’il s’agit moins d’apprendre à courir, les écoles de technique de course étant souvent des cadres trop étriqués, que de changer de chaussure car le type de foulée dépend étroitement de la chaussure utilisée. Bref, ce qui semble primordial, c’est surtout d’essayer : faites votre propre expérience, testez différentes manières de courir et différentes chaussures, lisez et informez-vous en croisant les sources et les théories… Mais écoutez votre corps avant tout !