Vrai ou faux : pour perdre du poids, il faut courir longtemps?

Vrai ou faux : pour perdre du poids, il faut courir longtemps?
Le

Vous souhaitez perdre du poids? Il suffit de courir longtemps disent certains! Mais ça n'est pas si simple...

Le mythe expliqué

Pour faire simple, notre corps tire son énergie à partir de protéines, de glucides et de lipides appelés plus communément graisses. Si notre corps contient plusieurs kilos de réserves en protéines et en graisses, les réserves de glucides ne s’élèvent qu’à quelques centaines de grammes. Les glucides étant le carburant privilégié à l’effort, car rapidement disponibles, on comprendra alors que nos réserves soient vite épuisées et qu’il faille faire appel à d’autres sources d’énergie – les graisses en particulier – pour continuer à courir. Voilà pourquoi on entend souvent dire qu’il faut courir longtemps et au moins 40 minutes pour commencer à brûler les graisses !

Le mythe... démythifié

Heureusement, il s’agit là d’une idée reçue, puisque notre corps fait appel aux trois sources d’énergie (protéines, glucides et lipides) dès la première minute. Même si plus l’effort se prolonge dans le temps, plus on brûle de graisses, il ne s’agit pas que d’une question de durée, mais aussi d’intensité. Si une intensité faible, comprise entre 50 et 60 % de VMA ou de FCM, favorise l’utilisation des graisses à l’effort, des intensités d’effort plus importantes permettent aussi de brûler un maximum de graisses et de perdre du poids, et même parfois plus. Si vous brûlez moins de graisses à l’effort, vous en brûlerez plus après, pendant la phase de récupération. En fait, plus vous faites des efforts intenses pendant la séance, plus vous continuez de dépenser de l’énergie et de brûler les graisses après la fin de l’effort.

Ce qu’il faut faire

Si vous êtes débutant, en surpoids ou souffrez d’une pathologie de type diabète, contentez-vous de courir lentement et pas trop longtemps. Si votre niveau d’entraînement le permet, optez pour des sorties longues ou des séances à intensités plus élevées comme du fractionné ou du HIIT (high intensity interval training). Autre règle : courez à distance du repas précédent ; plus ce dernier sera éloigné, plus vous serez en mesure de brûler les graisses comme c’est le cas lors de la course à jeun. Enfin, portez une attention particulière à votre alimentation, pour que vos dépenses énergétiques soient supérieures à vos apports.