4 activités d’été pour doper vos perfs !

4 activités d’été pour doper vos perfs !
Le

Varier les disciplines : idéal pour accroître les performances ! Alors, profitez de l’été pour alterner la course à pied avec d’autres sports qui font également travailler dans l’axe.

Le VTT : pour optimiser le gainage

Pas de VTT sans dénivelé. Et en tirant bien sur le guidon dans les montées, vous travaillerez vos abdominaux en profondeur pour un gainage à toute épreuve, qui dynamisera la foulée. Mais, attention aux chutes... Et n’oubliez pas : rien ne vaut le VTT entre deux séances pour poursuivre votre travail cardio – sans peser sur vos articulations – tout en activant le drainage des déchets.

Le crawl : pour synchroniser la respiration

Parce qu’il oblige à synchroniser activité musculaire et respiratoire, le crawl aide à développer un meilleur rythme inspiration/respiration sur les séances. Et en renforçant aussi le haut du corps, il vous permet, comme les triathlètes (qui excellent en course...), d’alléger votre foulée et de gagner en perf.

Le stand up paddle : pour booster la proprioception

En constante instabilité sur cette planche, vous travaillez votre proprioception à fond ! Tous vos capteurs d’équilibre sont stimulés, ce qui vous permet de mieux stabiliser votre foulée, mais aussi de mieux rééduquer les récepteurs des ligaments abîmés après une entorse de la cheville ou du genou. En prime, pagayer renforce dorsaux et abdos.

La marche nordique : pour fortifier les articulations

Marcher avec des bâtons (télescopiques) fait travailler le haut du corps et, surtout, provoque une vibration permanente qui se diffuse dans le tissu osseux et le stimule. En entraînement ou en rééducation, l’activité vous permet donc de consolider vos chevilles et de préserver vos genoux de ­l’arthrose, tout en favorisant le travail cardio en endurance.

Mémo !

Mollo sur...le foot et le tennis. Contrairement au jogging, qui implique un mouvement répétitif dans l’axe, ces sports font travailler en pivot sur le corps, sollicitant des plans transversaux et rotatoires peu utilisés en course. Ils présentent donc des risques articulaires. Il est impératif de bien vous gainer et vous échauffer avant. À haute dose, le tennis peut aussi modifier vos appuis et engendrer des douleurs lombaires (transitoires) à la reprise du jogging.

Banco pour...la micro-sieste. De 10 à 20 min maximum pour ne pas entrer dans le sommeil profond, elle permet de récupérer illico et d’éviter les blessures dues à la baisse de vigilance.