Nager pour mieux courir

Pour progresser, Nathalie Emmanuel peut compter sur les conseils de Florent Manaudou
Le

La pratique intense et régulière de la course à pied peut s’avérer traumatisante pour les articulations et les tendons. Si vous souhaitez améliorer vos performances sans vous blesser et conserver votre motivation grâce à l’effet nouveauté, intégrez donc la natation à votre plan d’entraînement.

Speedo, leader mondial de la natation sportive, vient de lancer à Londres une campagne mondiale conçue spécialement pour les accros du running. Baptisé « #Make1KWet » («Faire 1 km mouillé»), ce programme promet aux coureurs de progresser en nageant l’équivalent d’un kilomètre en piscine pour cinq kilomètres parcourus sur la route. Comment ? Grâce à une série d’exercices ciblés, imaginés par l’ancienne triathlète anglaise Annie Emerson pour accompagner les runners dans leur apprentissage et ce, quel que soit leur niveau en natation (débutant, intermédiaire ou confirmé). Selon une enquête réalisée en 2017 par OnePoll aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France, 80% des sportifs combinant les deux sports jugent que la natation les a aidés à augmenter leur endurance de manière significative. Pour 86% des pratiquants, l’activité physique aquatique a permis d’améliorer leurs performances chronométriques chaussures aux pieds. Les bénéfices de la natation, un sport d’endurance porté qui laisse l’eau supporter plus de 80% du poids du corps, sont nombreux pour les coureurs.

 

Le challenge #Make1KWet
Le challenge #Make1KWet© speedo

 

Franchir un palier

Demandez à l’actrice britannique Nathalie Emmanuel, passionnée de yoga et de course à pied, qui fréquente depuis peu les bassins.

« J’avais l’habitude de courir pour rester en forme, mais j’avais la sensation de plafonner, en répétant toujours les mêmes séances. Et puis, j’ai décidé de me mettre à l’eau après avoir appris à plonger pour les besoins d’un rôle », explique celle qui a dû se faire violence pour relever le challenge « #Make1KWet ». En effet, quand elle était enfant, la comédienne a développé une peur bleue de l’eau à la suite d’un accident.

Aujourd’hui, elle ne regrette pas son choix. Coachée durant plusieurs semaines par Annie Emmerson et conseillée le temps d’une master class par le champion olympique du 50 m nage libre des Jeux de Londres, Florent Manaudou, elle a constaté d’importants changements au niveau de sa condition physique. « Au début, je n’étais pas très à l’aise à la piscine. Ma technique n’était pas bonne. J’ai gagné en confiance, petit à petit. Je me sens plus forte qu’avant. J’a i amélioré la qualité de mon sommeil et de ma récupération. Je suis capable de me mettre dans le rouge plus longtemps et de courir plus vite. La natation m’a permis de franchir un palier », confie Nathalie, qui rêve désormais de boucler son premier marathon.

Interrogé sur les bienfaits de son sport, Florent Manaudou en liste plusieurs: « La natation est une discipline complète. Elle sollicite et fait travailler tous les muscles du corps grâce à la résistance de l’eau. C’est un bon moyen pour se gainer en douceur. Varier les nages (crawl, dos crawlé, papillon) sur de courtes distances permet aussi de renforcer le cardio. Enfin, elle améliore la respiration en apprenant à synchroniser le souffle avec les mouvements. » Avant de prendre congé, le triple médaillé olympique nous fait cadeau d’un dernier conseil : « Plutôt que de chercher à nager vite, il faut s’appliquer à nager bien et relâché. »