Foulez la neige sans dévisser !

Foulez la neige sans dévisser !
Le

Envie de faire crisser les runnings ? La bonne addition pour courir safe sur tapis blanc mêle gainage et rigueur.

Plus que celle de la cheville, sur neige, c’est l’équilibre du bassin et du tronc qui importe. Et c’est par un travail sur les adducteurs et bon gainage que vous assurerez la stabilité de cette partie dominante et centrale de votre corps et donc une bonne transmission des efforts entre le haut et le bas. L’idéal : 3 séries de 20 à 30 secondes de contraction en statique, 1 à 3 fois par semaine. Même bien entraîné, évitez de courir sur terrain accidenté ou inconnu où la neige dissimule creux et bosses et méfiez-vous des zones passant du soleil à l’ombre, toujours verglacées.

Equipement trail

Sur une neige épaisse et tassée, troquez vos runnings classiques contre des chaussures de trail en Gore Tex ou équipez-les de Yaktrax : sorte de crampons à fixer sous les semelles sans ajouter de poids. N’oubliez pas les guêtres afin de garder les mollets au sec mais oubliez la foulée allongée. En la raccourcissant légèrement, vous glisserez moins car vous maintiendrez ainsi votre ligne de gravité le plus près possible de votre appui au sol.

Calories choisies

N’hésitez pas à augmenter votre ration calorique de 20% : courir sur neige mobilise presque deux fois plus d’énergie que sur bitume. Forcez un peu plus sur les féculents, les bons acides gras (huile d’olive, de colza) et les protéines. Sans oublier, de vous hydrater régulièrement (la sensation de soif est minorée quand il fait froid) d’une boisson à température médiane, environ 12°C.