Comment être 100% au top le jour J ?

jour j
Le

Découvrez nos 3 conseils running pour être au top le jour J, celui de l'objectif course à pied que vous prévu.

Ecouter les signaux de son corps

Marathon de Paris ou autre épreuve en vue = entraînement soutenu. Gare à ne pas basculer dans l’excès et s’exposer aux blessures ! Il faut surveiller sa FC pendant les séances et chaque matin au repos : face à une baisse ou une accélération importante on consulte pour ne pas risquer surentraînement voire accident. Idem face à un essoufflement persistant. Et en cas de grosse fatigue (risque de blessures) et de fièvre et courbatures (risque de myocardite), on s’abstient de courir.

Alterner avec des activités portées

La préparation d’une épreuve est toujours…éprouvante. Outre la récupération active à ne pas zapper pour mieux éliminer l’acide lactique qui tétanise les muscles, il est conseillé d’intégrer des activités portées (natation, vélo) pour soulager ses articulations. Idem pendant les 10 jours d’affûtage où l’on réduit l’entraînement afin de conserver ses acquis et se détendre !

Gérer son temps veille/sommeil

Plus que le temps d’activité, ce serait le manque de repos qui forgerait le lit du surentraînement. Il faut donc veiller à l’équilibre veille/sommeil, stopper ses séances au moins 3-4 h avant le coucher et favoriser l’endormissement en dînant tôt et sain, en éteignant cigarette, écrans et tablettes au premier bâillement et en filant se coucher dans une chambre à 18°C maxi. Ca s’appelle la récupération et c’est indispensable.

* La recommandation : Oui à l’électrostimulation en mode récupération pour ré-oxygéner les muscles, drainer les toxines et relancer la circulation sans aucunes contraintes articulaires, musculaires, tendineuses, cardiaques.