5 conseils running à ne surtout plus suivre

suivre
Le

Votre bon copain marathonien, coureur depuis de longues années, adore partager avec vous de super conseils de course à pied afin de vous motiver et de vous aider. Sauf que ses conseils, souvent très connus et partagés par d’autres, ne sont pas forcément tous bons à suivre. Aujourd’hui, on vous dit la vérité sur 5 conseils couramment partagés mais à ne surtout plus suivre.

- Plus tu cours, plus tu peux te faire plaisir dans l’assiette :

C’est vrai que la course à pied est l’un des sports qui permet de brûler le plus de calories. Logiquement, plus vous courez, plus vous pouvez manger… n’importe quoi ! Non, évidemment. Comme tous sportifs, le coureur doit manger sainement afin de capter le plus de nutriments utiles à son sport pour récupérer et mieux progresser. Pizzas, burgers, sucreries ne sont pas les meilleurs aliments, ils ne comportent pas tous les nutriments dont vous avez besoin pour pratiquer sainement la course à pied. Ce sont en somme des « calories » vides qu’il faudra brûler aussi sans pour autant vous donner l’énergie nécessaire pour courir. Bien entendu, vous pouvez vous faire plaisir mais comme tout le monde, avec modération.

- Courir plus de kilomètres augmente le risque de blessures et de lassitude :

Oui, augmenter du jour au lendemain de manière irraisonnable le nombre de kilomètres que vous parcourez peut engendrer des blessures…mais cela s’applique aussi si vous augmentez l’intensité de vos entrainements. Volume/intensité, même combat. Préférez toujours la progressivité peu importe vos objectifs. En habituant votre corps à un volume plus grand de kilomètres ou à une intensité plus forte d’entraînement permet l’adaptation de votre organisme et donc la prévention de blessures ou de l’ennui. De plus, il n’a jamais été prouvé que courir plus de kilomètres était plus dangereux, au contraire, les personnes qui accumulent plus de kilomètres sont souvent en meilleure santé que les coureurs plus modérés. Au final, l’essentiel est d’écouter votre corps et de vous adapter à votre ressenti au fur et à mesure de vos courses.

- Si tu ne cours pas un marathon, t’as raté ta vie de coureur :

Le marathon est, paraît-il, le but ultime à atteindre dans votre « carrière de coureur ». Faux. Se fixer cet objectif après plusieurs années de pratique est très sain, cela marque un cheminement dans votre esprit de coureur. Mais vouloir un courir un marathon parce que tout le monde le fait risque de vous écœurer de la course à pied, d’autant plus si vous débutez dans ce sport. Profitez de distances plus accessibles et qui correspondent peut-être plus à votre mode de vie avant de vous lancer dans l’aventure du marathon, ou pas.

- Courir pied nus ou en minimaliste, c’est la meilleure méthode de course :

« C’est plus naturel » « Moins vous portez d’amorti, plus vous vous rapprochez de la course naturelle, la meilleure » « On n’a pas besoin de tous ces gadgets de baskets ». Oui…et non. C’est vrai que beaucoup de coureurs apprécient cette nouvelle philosophie de course, se sentent plus à l’aise, mais il est dangereux de passer de vos baskets habituelles à des baskets sans amorti. A fortiori, cette mode a causé plus de blessures que de nouveaux convaincus. Le mieux est de courir avec les baskets dans lesquelles vous êtes le plus à l’aise, si cela implique la technique minimaliste, tant mieux, sinon, ce n’est pas grave. Il y aura bien une nouvelle mode dans quelques mois encourageant encore une autre méthode de course.

- Le fractionné ? Il faut le faire sur piste :

C’est vrai que courir sur piste, surtout lors de séances de fractionnés, est très confortable. Néanmoins, oubliez que vous devez « absolument » les effectuer sur piste. L’essentiel est de trouver un parcours adapté à la séance d’entrainement que vous souhaitez réaliser. De fait, si vous n’avez pas de stade sous la main mais de belles lignes droites, ou un chemin plat avec peu d’irrégularités, lancez-vous. Vous pourrez même bien prendre plus de plaisir que les accros à la piste.

N’oubliez pas, tous les conseils que vous entendez ne sont pas tous bon à suivre. Nous sommes tous différents, fiez-vous davantage à votre expérience et à votre ressenti.