Un sauna pour mieux récupérer ?

sauna
Le

En hiver, c’est tentant. Mais si s’enfermer dans une cabine chauffée à 90°C a du bon après l’effort en course à pied, c’est sous certaines conditions !

> Des bénéfices certains
Alternance de bains de chaleur (vasodilatation) et de douches froides (vasoconstriction), une séance de sauna est une bonne façon de récupérer plus facilement après l’effort : la circulation sanguine est activée et les toxines éliminées de l’organisme. A la clé, détente musculaire donc moins de courbatures et effet anti-stress.

> Quelques contre-indications
En cas de rétrécissement aortique, pas de sauna qui en augmentant le débit cardiaque risque de provoquer un afflux soudain trop important. En cas de cardiopathie ou d’HTA, pas de contre indications majeures tant que traitement est bien équilibré. Sinon, on évite : dans la chaleur de la cabine ou sous la douche froide qui suit les variations de la FC et de la TA peuvent être dangereuses.

> Un mode d’emploi à respecter
Jamais se sauna juste après l’effort : la température du corps est déjà haute, ce serait nocif d’en rajouter. Attendre au moins 1 heure avant de s’enfermer dans la cabine. Jamais plus de 15 min d’affilée (5 à 10mn c’est suffisant) et pas plus d’une à deux fois par semaine. Penser à bien s’hydrater après la séance pour compenser l’intensité de la suée.

MQ

* La recommandation : Mieux vaut éviter le sauna si on prévoit un bébé : selon une étude italienne, la chaleur abaisse la concentration de spermatozoïdes. Mais le retour à la normale dans les 6 mois.