Le menu idéal pour améliorer son tonus

Défense immunitaire
Le

Pour un coureur, de bonnes défenses immunitaires vont de paire avec une bonne hygiène alimentaire. Même si une cure de vitamines C et D peut s’avérer intéressante.

> Ni régime, ni relâche

Pour lutter contre les virus et bactéries, les calories doivent fournir suffisamment d’énergie. Pas question donc de trop réduire l’apport énergétique même si on est dans une phase « régime ». Pas question non plus de se gaver de graisses saturées (qui font prendre du poids et nuisent aux défenses immunitaires) ou de picorer un morceau de fromage par-ci et bout de gâteau par-là (ce qui surcharge le système digestif et alourdit la séance).

> Légumes, fruits et ... levure de bière !

Manger suffisamment (au moins 2000 Kcal) et sainement, c’est donc le mot d’ordre en cette saison. Priorité aux légumes et fruits frais à chaque repas pour booster l’apport en vitamine C. Indispensables aussi aux deux principaux repas, des protéines animales (viande, œuf, poisson, notamment poissons gras) pour entretenir la tonicité musculaire et des glucides lents pour l’énergie au long cours (pâtes, riz à alterner avec des lentilles, des haricots secs), auxquels on associera des fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes, pignons...), sources d’acides gras essentiels. Sans oublier la levure de bière et du germe de blé : véritables concentrés de vitamines B, ils sont un bon complément pour favoriser le rendement musculaire et prévenir les désordres intestinaux comme la gastro-entérite. Deux cuillères à soupe par jour à saupoudrer une la salade, le plat principal ou le laitage. MQ

* Précaution :Toujours veiller à sa flore intestinale. C’est au niveau de l’intestin que loge la moitié des cellules de défense de l’organisme. Important donc de renforcer cette barrière intestinale via une consommation quotidienne de yaourts.