Adoptez la foulée idéale

Trouvez la foulée idéale
Le

Entre le pas économe d'un marathonien et la foulée impressionnante d'un sprinter, il y a un (grand) écart. Selon la distance et le but recherchés, la longueur de foulée idéale se révèle très variable. Zoom sur l'un des paramètres clés de la course à pied.

Privilégier l’amplitude pour aller vite

Que l'on soit sprinter, que l'on s'entraîne en côte ou en intervalles, le but est identique : courir vite, si ce n'est le plus vite possible. "Dans ce cas, on cherche à avoir davantage d'amplitude et surtout à réduire le temps de contact du pied au sol et à améliorer la réactivité", explique Jean-Baptiste Wiroth. On effectue alors de grandes enjambées, ce qui abaisse la fréquence des foulées mais augmente la vitesse de course.

Raccourcir la foulée pour être plus économe

Si une foulée longue est conseillée pour réaliser des efforts brefs et intenses (entraînement par intervalles, par exemple), elle se révèle inadaptée aux efforts d'endurance. "La priorité est alors de trouver la gestuelle la plus économe possible pour retarder la survenue de la fatigue. On adopte donc une foulée courte et rasante pour minimiser les oscillations verticales et l’impact à la réception et, ainsi, réduire le coût énergétique et la fatigue neuro-musculaire."

Courir en nature pour diversifier la longueur de foulée

Par définition, courir en nature implique d’évoluer sur des parcours très diversifiés, à la fois en termes de pente (montée, descente, plat) et de terrain (terre, cailloux, sous-bois...). "En descente, plus on allonge la foulée, plus il faut savoir « piloter », autrement dit maîtriser sa course. Plus la pente est raide, que ce soit en montée ou en descente, plus on raccourcit la foulée", affirme Jean-Baptiste Wiroth.

Ainsi, la longueur de foulée idéale dépend non seulement de la nature de l'effort à produire, mais aussi de votre morphologie (plus vos jambes sont longues, plus votre foulée sera naturellement grande). Si vous décidez de modifier ce paramètre, sachez que vous devez faire preuve de patience : laissez à votre organisme le temps de s'adapter et d'optimiser votre nouvelle foulée idéale !

1 Commentaire