4 semaines avant un marathon

4 semaines avant un marathon
Le

Le contenu des 4 dernières semaines de votre plan running va jouer aux montagnes russes.
Ainsi au fil des jours, le contenu de votre entraînement va devenir de plus en plus contraignant. La durée des sorties longues va par exemple augmenter progressivement pour atteindre son maximum 3 semaines avant l’objectif.
Mais si les sorties longues ou les séances au seuil des 2 premières semaines de prépa constituent bien la base de votre réussite, elles n’auraient aucun intérêt sans une nécessaire phase de récupération.
Cette période de régénération dite aussi phase d’affutage, de récupération ou « tappering » est au moins aussi importante que les semaines qui la précèdent.
Car l'intensification de l’entraînement induit forcément de nombreuses perturbations physiologiques. C’est pourquoi afin de capitaliser toute cette préparation les deux dernières semaines du plan subissent un « régime minceur ».
Le principe de cette période est assez simple et fait aujourd’hui l’objet d’un consensus dans le « petit monde des préparateurs ».
Il s’agit de conserver toutes les composantes de l’entraînement, mais en en diminuant le volume.
La sortie longue par exemple ne fera plus que 1h15 au lieu de 2h30 ; ou bien c’est la séquence à allure marathon qui sera réduite à un km au lieu de 7km etc…
Votre organisme pourra alors récupérer et atteindre un nouveau niveau de forme sans perdre les acquis du programme (mémorisation de l’allure de course par ex).