Flemme d'hiver : 8 astuces pour faire du sport malgré tout !

alternative
Le

En général, la course à pied appartient à ceux qui se lèvent tôt... ou se couchent tard !

« Si je dois faire des sorties, je me lève tôt, vers 5 h 30, 5 h 45, avant de commencer ma journée de travail », explique Maud Giraud-Gobert, une des meilleures spécialistes mondiales de trail. « Je suis monitrice de ski alpin et mes journées sont bien remplies. Et quand je rentre, je m’occupe de mes filles ! » Mais si Maud a choisi de se lever tôt, certains préfèrent chausser les runnings après le boulot. C’est beau une ville la nuit ! La forêt aussi... si l’on n’oublie pas de mettre des piles dans la frontale !

Sauf que l'hiver, il arrive qu'on ait juste pas envie d'aller courir 1h30 tant il fait froid et qu'on est fatigué ! C'est pourquoi, on vous a concocté 8 astuces pour faire du sport mine de rien !

1. VTT pour aller bosser

Tiens, demain, si je prenais mon VTT pour aller au boulot ? De toute manière, vous mettez quasiment autant de temps à vous rendre sur votre lieu de travail en voiture qu’à vélo, et plus il fait froid, plus votre corps aura tendance à brûler des calories et à se dépenser pour arriver à bon port. Alors optez pour la deuxième solution ! De plus, la planète vous en sera reconnaissante.

2. Bureau = Salle de gym improvisée

Dans votre entreprise, plutôt que d’envoyer systématiquement un mail à votre collègue qui travaille au bout du couloir ou à l’étage au-dessus, déplacez-vous.

Et profitez d’une pause entre deux dossiers pour procéder à quelques étirements.

  • Buste droit, dos collé contre votre siège, levez vos bras au-dessus de la tête, les mains croisées, paumes vers le plafond. Inspirez et expirez en poussant vos mains vers le plafond durant 5 secondes.
  • Comme vous êtes assis(e), profitez-en pour enchaîner avec un travail de bras en faisant des “pompes” à l’aide de votre bureau : reculez votre siège, avancez le buste vers votre bureau et retenez-vous en prenant appui sur vos bras, type mouvements de pompes. Dix répétitions comme celle-ci, ça ne peut jamais faire de mal, surtout à vos triceps !

3. Devant la télé = étirements et renforcements musculaires obligés

Devant votre télé, plutôt que de rester avachi sur le canapé, lancez-vous dans une séance d’étirements ou de préparation physique générale : pompes, montées de genoux, fentes, gainage ou abdos.

4. Supermarché = se garer plus loin

Au supermarché, pourquoi faire quatre tours du parking pour vous garer le plus proche possible de l’entrée ? Foncez directement au bout du parking et marchez. Avec, en bonus, une petite séance de musculation au retour, les bras chargés de sacs.

5. Transport en commun = descendre plus tôt ou gainage fortifiant au chaud

Vous vous déplacez en bus, en tramway ou en métro ? Descendez deux ou trois arrêts plus tôt pour finir en marchant. Et s'il fait vraiment trop froid, restez bien au chaud mais profitez en malgré tout :

  • Assis : gainez vos abdos en contractant le ventre 5 fois pendant 5 à 7 secondes et en poussant votre nombril au maximum vers votre colonne vertébrale.
  • Debout : Travaillez vos mollets, vos fessiers et vos cuisses en vous hissant 50 fois sur votre pointe des pieds. Tenez 20 secondes en contractant bien les abdos et en restant bien droit.

6. Boulangerie = courez-y

La boulangerie est à quelques centaines de mètres ? Allez-y en courant comme ça le pain sera toujours chaud lorsque vous rentrerez à la maison !

7. Douche qui peut !

Profitez de votre douche post-course pour faire vos étirements. Deux exercices si la douche est petite :

  • Genou plié, la main tenant le pied dans le dos. On tient la position quelques secondes, puis on change de pied.
  • Un pied en avant au sol, légèrement en appui sur le mur, le corps se rapproche progressivement du mur. On attend la tension, puis on relâche et on change de jambe.

Dans un espace plus vaste, on peut poser la jambe à plat ou légèrement inclinée vers le bas sur un support (le rebord de la baignoire, par exemple) afin de détendre les muscles de la jambe.

Des exercices à réaliser durant 5 à 10 mn en faisant attention à la facture d’eau (finir à l’eau froide est excellent pour la circulation sanguine) et à ne pas perdre l’équilibre.

8. Le vélo d'appartement = un bon plan

C’est bon, le poulet est au four. Vous voilà tranquille pour une bonne heure. Pour vous ouvrir l’appétit, effectuez une séance d’entraînement. Qu’on l’appelle home-trainer ou vélo d’appartement, il s’agit souvent d’un bon substitut à une séance de course à pied.

Si vous préférez les séances très structurées et que vous êtes plutôt du genre à suivre à la seconde près le bip de votre cardio soigneusement programmé à l’avance, vous avez la possibilité, à vélo comme en course à pied, de travailler différentes filières. Des accélérations sur des intervalles de 10 à 20 secondes amélioreront votre force explosive en sollicitant la filière anaérobie alactique. La puissance aérobie se travaille par des intervalles compris entre 1 et 3 mn. Au-delà (de 3 à 15 mn), vous entrez dans un travail qui développera votre seuil aérobie.

Petite astuce : mettez-vous devant votre télé au moment d’une course cycliste ou, l’hiver, d’une course de ski de fond. Glissez-vous dans la peau d’un des sportifs à l’écran et adaptez votre allure à la sienne. Ça descend ? Baissez la résistance ou augmentez la fréquence. Ça monte ? Augmentez la difficulté. N’oubliez pas de faire quelques petites pauses pour vous hydrater car ce type d’effort provoque une grosse sudation. Et profitez-en pour arroser le poulet !