Apprendre à marcher avant de savoir courir

Photo Vincent Lyky
Le

La meilleure façon de reprendre la course à pied, c’est de commencer par de la marche. Quand on ne pratique pas (ou plus) d’activité physique, il faut réhabituer son corps à l’effort.

Savez-vous réellement marcher ? Peu de coureurs débutants ou occasionnels se posent malheureusement cette question ! Pourtant, chez le débutant qui désire se mettre à la course à pieds, ce passage par la marche athlétique semble déterminant et incontournable. Alors pourquoi si peu de coureurs osent la marche ? Très certainement par l’image que celle-ci véhicule mais aussi à cause des moqueries certes de moins en moins nombreuses mais encore parfois maladroites. Yohan Diniz, notre champion de marche en a été la première victime, mais sa notoriété et ses résultats remarquables ont fait évoluer les mentalités, alors c’est le moment d’en profiter !

Vous vous demandez certainement : "mais qui ne sait pas marcher" ? A cela, la réponse est très surprenante : 70% de coureurs à pieds, quel que soit leur niveau. Si tous les coureurs, même les meilleurs avaient connu une période d’apprentissage de la marche athlétique, peut être ne souffriraient-ils pas d’un manque de tonus et de sollicitation du haut du corps, c'est-à-dire l’allègement de la foulée grâce au rôle prépondérant des bras.

A vos marques, prêts, marchez !

La marche est une discipline dans laquelle votre corps, et plus précisément votre dos, ne va pas subir d’impacts. C’est important de souligner ceci car le mal de dos (au niveau lombaire le plus souvent) mais aussi les douleurs au niveau des genoux ou encore des hanches le lendemain de vos premières sorties en course à pieds ne sont pas très agréables, et deviennent vite un facteur limitant. Ces douleurs seront donc moindre si vous passez par le stade de la marche.

Ensuite, la marche va vous permettre d’habituer votre cœur à encaisser des montées en régime un peu moins fulgurantes. Il est très rare d’avoir un poing de côté lorsque l’on marche, même de manière soutenue, alors que lors des premiers footings c’est beaucoup plus fréquent.

Autre point important, notamment chez les personnes ayant un objectif de perte de poids, il faut noter et garder à l’esprit que vous dépenserez plus de calories en marchant à 7 ou 8km/h que si vous courez à la même vitesse ! Avec en plus beaucoup moins de contre indications et de répercutions sur votre santé.

90% des muscles du corps sollicités

Il existe une alternative « ludique » pour les personnes ayant encore un peu de mal à s’en convaincre, la marche nordique. Cette activité assez récente de notre pays, mais déjà développée de façon impressionnante dans les pays scandinaves, est l’activité qui vous fera aimer la marche. Celle-ci consiste à marcher avec 2 bâtons afin de solliciter l’ensemble des muscles de votre corps : 90% des muscles du corps humain sont sollicités durant cette activité.

Les bénéfices sont innombrables : augmenter votre taux d’oxygénation (de près de 40%), diminuer vos risques de blessures (poids du corps diminué sur les articulations à risque que sont les genoux et les hanches), augmenter vos dépenses énergétiques… Attention, l’essayer, c’est prendre le risque de ne plus pouvoir s’en passer.