Courir au réveil : le top

reveil
Le

Une solution pleine d’intérêts pratiques pour le coureur. Endurance, résistance et…mise en forme pour la journée sont en effet possibles peu après le lever. Nos conseils pour être un coureur du matin.

Il existe un intérêt réel de s’entraîner le matin peu après le lever. Notre organisme dispose d’une fraîcheur physique et intellectuelle qu’il n’a pas en fin de journée.

Après une journée plutôt chaude, on n’a pas non plus forcément envie d’aller s’entraîner, alors que le matin, il fait encore frais, on est détendu, reposé, la température est favorable. Sans oublier le charme incomparable de ce moment de la journée où tout s’éveille.

Comment s’entraîner en endurance

Un petit déjeuner réduit au minimum avec un café et deux biscottes “ confiturées ”, est la bonne formule en attendant le vrai “ petit déj ” pris au retour. Cela vous permettra de courir sans risque de ressentir un certain manque, car produire un effort complètement à jeûn, peut occasionner de petits malaises lorsque l’on n’y est pas habitué.

Reste que courir à jeûn aide certains joggers et joggeuses à perdre du poids, le muscle, lorsque l’allure est lente puisant dans les lipides. Pour les marathoniens expérimentés cela peut également avoir un intérêt physiologique : s’habituer à utiliser d’abord les graisses et à économiser le glycogène, si utile pour trouver l’énergie finale. Testez-vous à jeun, une heure, pas plus au début. C’est le meilleur moyen d’arriver à maîtriser les éventuels problèmes sans encombre. Il est déconseillé de faire des sorties de 2 heures en étant à jeûn.

Une fois sur le terrain, à jeun ou pas tout à fait, accordez-vous, c’est impératif, un premier quart d’heure d’échauffement, réveillez votre organisme avant d’accélérer votre allure dès que vous en éprouvez l’envie. Cependant ne forcez pas, restez en endurance fondamentale (70 à 80 % de la Fréquence Cardiaque Maximale), l’allure exclusive de cette séance. Et à jeûn ou pas, vous pouvez prendre une barre de céréales au bout de trente minutes et de boire de l’eau. Le port d’une ceinture porte-bidon vous y aidera. Ou bien placez votre bouteille sur le parcours.

Comment s’entraîner en résistance

Les séances de résistance (au-delà de 90 % de la FCM), sont possibles tôt le matin, après un échauffement d’une trentaine de minutes et de quelques étirements afin de réveiller nos muscles et préparer nos tendons à l’effort. Une séance de fractionné impose toutefois de respecter une progressivité dans l’intensité des allures. Ne brusquez pas votre organisme, vous éviterez ainsi les blessures et vous constaterez qu’en fin de séance, vous serez capable d’aller aussi vite que lors d’une séance du soir. Vos muscles bien échauffés ne seront plus engourdis après une demi-heure, votre séance sera efficace. Autre avantage important : votre sommeil ne sera pas perturbé, ce qui n’est pas le cas si vous réalisez un entraînement très intensif le soir. L’entraînement du matin présente beaucoup d’avantages, dont celui de vous permettre de vous entraîner régulièrement, sans recourir au prétexte (souvent justifié) du manque de temps en raison d’un emploi du temps chargé dans la journée.