Marion, Estelle, Christine… débutent la course à pied !

Joggeuses
Le

Trois amies ont décidé de commencer ou de recommencer la course à pied. La bonne copine que je suis, ne peut manquer de leur rappeler les bonnes résolutions qu’elles se sont juré d’appliquer cet été. Chacune a sa motivation et ses objectifs, au travers de leur récit, vous trouverez sans aucun doute, une bonne raison, vous aussi, de débuter la course à pied.

Christine, 28 ans, 10 ans de tabagie. Elle désire avoir un enfant et aimerait arrêter de fumer. Voir les autres courir, l’a toujours fatiguée.
Dix années de tabac l’ont forcément conditionné, la cigarette d’après repas est un véritable rituel. Avec la course à pied, elle va compenser son manque de tabac par une dépense d’énergie supplémentaire. Elle va ressentir une « bonne fatigue » qui va atténuer la sensation de stress due au manque. De plus, après un effort physique, l’envie de fumer est réduite.
Le footing peut devenir, lui aussi, un véritable rituel avec ses repas équilibrés, le choix de la bonne tenue, en fonction de la météo, l’hydratation, et pour finir la séance d’étirements en fin d’entraînement.
La course à pied va lui permettre de limiter la prise de poids consécutive à l’arrêt de la cigarette. Le tabac est assimilé à un coupe faim, son arrêt provoque souvent le retour de l’appétit et des sensations gustatives. En courant, elle pourra dépenser les calories supplémentaires et retrouver une hygiène de vie plus saine.
Pour finir de te motiver Christine, imagine avec quelle facilité tu pourras grimper jusqu’à ton cinquième étage… sans ascenseur !

Estelle, 34 ans, 3 enfants. Ses trois grossesses lui ont laissé quelques kilos difficiles à perdre, malgré des régimes des plus expérimentaux.
S’il n’est pas facile de faire une séance de fitness dans un club avec les enfants autour de soi, la course à pied est, quant à elle, une activité facilement compatible avec une famille. Entre la petite qu’elle peut emmener dans la « baby-jog » et les deux plus grands qui la suivront en vélo, les enfants ne peuvent être une excuse pour elle.
Mais la question cruciale reste, est ce que la course à pied peut vraiment faire maigrir ?
La course à pied va apporter un bienfait évident au corps, la silhouette va progressivement s’affiner, les muscles se tonifier.
À la différence des régimes « miracles » qui vous prédisent une perte de 3 à 10 kg dans des délais plus ou moins court, la pratique de la course à pied demandera de la patience et de l’assiduité avant de voir un résultat probant sur la balance. Avec la course à pied et une hygiène alimentaire appropriée, il est possible de perdre 3 kg en 6 mois de pratique. Dans ce cas, c’est de la masse grasse que vous allez perdre, au contraire des kilos perdus lors des régimes « éclair », ces kilos ne devraient pas réapparaître aussi facilement.
Pour vous donner toutes les chances de réussir, ne sautez pas de repas, au contraire, ajoutez une collation. Veillez à prendre une ration de glucides suffisante (pâtes, riz, pomme de terre…) les jours de footing. Réduisez votre consommation de produits gras et sucrés.
Courir à jeun, peut vous faciliter la perte de poids, à raison d’un footing par semaine à faible allure.
Estelle, tu n’as plus aucune raison d’hésiter !

Marion, 26 ans, la stressée de la bande. Les vacances sont pour elle le moment privilégié pour décompresser et préparer sa rentrée au travail. Elle a décidé, cet été, de débuter la course à pied et de continuer à courir régulièrement toute l’année.
Démarrer la course à pied dans l’ambiance et l’environnement des vacances est le moment idéal. Sur la plage, pieds nus sur le sable humide, elle va découvrir une sensation de liberté totale. Pas d’horaire à respecter ni de tarif d’abonnement à acquitter, uniquement le bonheur de se sentir bien dans son corps. Toutes les bonnes sensations qu’elle va emmagasiner vont lui permettre de trouver la motivation pour continuer la course à pied, à la fin de ses vacances. L’activité physique est un excellent palliatif au stress. Elle permet de centrer son attention sur les sensations ressenties, le rythme cardiaque qui s’accélère, les muscles qui s’assouplissent, le contrôle de la respiration… En renforçant sa forme physique, elle va renforcer sa forme morale. La course à pied va lui permettre de trouver les ressources pour gérer son stress. Marion, si tu gardes une fréquence de trois footings par semaine, tu t’obligeras à quitter, parfois, ton bureau avant 21 heures !