La Préparation Physique Spécifique : Pour une course plus tonique, plus efficace

Montée d'escalier 1
Le

Entretien de la souplesse, tonicité du pied et rendement de la foulée, renforcement de la puissance : la pratique de la Préparation Physique Généralisée et Spécifique est indispensable pour être plus efficace en course, tant à l’entraînement qu’en compétition.

Non, les exercices de Préparation Physique Généralisée (PPG) et Spécifique (PPS) ne sont pas uniquement réservés aux enfants des écoles d’athlétisme et aux spécialistes de demi fond court (800 m et 1 500 m). En effet pour un marathonien et un coureur sur route en général, la puissance, la vélocité, la « qualité de pied » jouent également un rôle important. Pour préserver le dynamisme de vos appuis au sol lorsque la fatigue arrive, notamment lors du marathon, et pour développer le rendement de vos foulées, il est intéressant d’incorporer dans vos programmes ces exercices. Le travail de PPG qui est pratiqué par la plupart des sportifs et la majorité des athlètes, toutes spécialités confondues, peut évoluer vers un travail très spécifique adapté aux seuls coureurs à pied. Il s’agit alors de Préparation Physique Spécifique (PPS).
En clair, les exercices que nous vous proposons pourront être faits, soit sous une forme réduite d’échauffement avant une séance et d’entretien de la souplesse, soit, une fois par semaine, sous forme d’un véritable parcours comprenant exercices et course à pied. Ce circuit comprendra ainsi des montées d’escaliers, des foulées bondissantes sur terrain plat et en côtes, des impulsions sur bancs, des courses entrecoupés d’accélérations courtes et rapides sur 50 m à 200 m, et avec des temps de récupération plutôt pincés. On peut aussi y inclure des franchissements de lattes plus ou moins espacées pour travailler l’amplitude et la fréquence de la foulée. Cette séance spécifique et complète sera précédée d’un footing lent d’échauffement en endurance fondamentale et terminée par un autre footing très lent de retour au calme. Une séance variée qui rompt avec l’habitude.

Les exercices de PPG et PPS s’adressent à tous les coureurs, débutants sans recherche de performance immédiate ou compétiteurs confirmés. Néanmoins, Il convient d’être prudent, surtout avec le passage des années, et ce serait une erreur de vouloir copier fidèlement le programme d’un coureur plus jeune ou plus aguerri sans diminuer l’intensité et le volume des exercices.

Soyez progressif, en écoutant les moindres signes d’appel de votre corps (contracture, douleurs tendineuses…). Les terrains conseillés sont la piste, la pelouse, les sous bois avec des sols souples mais stables.

Découvrir quelques exercices de PPG